Rue Raoul BLANCHARD: L’INDIFFÉRENCE du Président de l’OPHLM…

Nous nous sommes procuré quelques photos ( malheureusement en noir et blanc) de l’enfer que vivent les habitants du 4 rue Raoul Blanchard depuis que l’Ophlm que préside Eric Piolle a acquis des logements et y effectue des attributions. Nous avons également pu prendre connaissance de la correspondance échangée entre les habitants et Actis. Depuis 2015, pas une fois Eric Piolle ne s’est personnellement penché sur la situation.

Depuis… novembre 2015 une « sommation interpellative  » a été délivrée à une famille sans aucune conséquence pratique. En juillet 2016 l’OPHLM évoquait le bruit insupportable  » certainement fonction des fêtes religieuses » (!). Entre son bureau qu’elle doit aménager , l’absence de connexion internet (!) les vacances , la responsable administrative répond aux habitants . Ceux qui sont propriétaires cherchent à se débarrasser de leur logement et sont spoliés par la baisse de la valeur de leur biens.

PISSE, CRACHATS, BRUIT, NUISANCES…

Pisse, crachats, bruit, nuisances de toute sortes, déchets accumulés , ainsi va la vie en plein centre ville de Grenoble. Précisons tout de même que si, un jour, l’OPHLM d’Eric Piolle fait quelque chose, le problème sera simplement transféré: deux propositions de logements ont déjà été faites à la famille concernée. L’adresse des immeubles ou elle serait affectée  n’a pas été communiquée. Le moment venu leurs futurs voisins seront heureux de l’apprendre.

Ainsi va la vie dans les cités à Grenoble: la ghettoïsation progresse à cause de l’absence de respect des règles minimales de vie en commun qui devraient être appliquées notamment à ceux qui bénéficient d’un logement payé par l’impôt. Pour des raisons idéologiques et electoralistes, la municipalité Piolle s’y refuse.

20 septembre 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *