R.SULLI (PCF) EN VACANCES

 

« Quant au maire d’Échirolles Renzo Sulli, « il est en vacances et rentre le 15 août », nous ont fait savoir les services de la municipalité » explique Place Gre’Net ( 26/7/17) pour expliquer le silence de la municipalité à propos du chantier d’une crèche bloqué par des délinquants depuis 3 mois au village 2.

LE CHANTIER GÊNAIT LES TRAFICS 

On le sait les quartiers de l’agglomération sont gangrenés comme l’a expliqué le Procureur de la République et à Echirolles la présence d’ouvriers extérieurs au quartier sur ce chantier gênait les trafics.  Les délinquants ont sommé les entreprises d’employer ceux qu’ils désigneraient sous peine de bloquer les travaux. Connaissant les discours sur  « l’insertion » ils les ont repris  en mode violence afin de s’appuyer sur une revendication pour arriver à leurs fins.

ça n’a pas ému plus que ça Renzo Sulli Maire (PCF) d’Echirolles , Vice Président de la Métro à la politique de la ville(!) soit 2 800 €/mois tout de même,  qui est parti en vacances.

D’ailleurs une table ronde sur l »insertion sociale dans le cadre de « la politique de la ville » (!)  s’est tenue à la préfecture mais à huis clos et en son absence le 25 juillet dernier .

Devant l’impression lamentable que tout cela laisse à la population Renzo Sulli ne se laisse plus faire. Alors que dans la nuit de mercredi à jeudi, trois hommes ont essayé de mettre le feu à un camion-plateau stationné dans la rue de l’Écureuil dans le quartier de Luire après avoir crevé les pneus, un homme s’est interposé et a été agressé.

Et bien le DL ( 29/7/17) a publié un communiqué ( ensablé ?) de Renzo Sulli faisant part de son « indignation face à l’accès de violence »…

Comme si les habitants demeuraient dupes de ses rodomontades médiatiques sans action?

30 juillet 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *