PROPAGANDE PIOLLESQUE: PATHÉTIQUE

CAMP de ROMS à MISTRAL
JJ ROUSSEAU : APRÉS les BAS, les CHAUSSURES
CAMP de ROMS à MISTRAL
JJ ROUSSEAU : APRÉS les BAS, les CHAUSSURES

 » Réenchanter le monde, architecture, ville , transition  » la municipalité Rouge/Verts n’en finit pas. Malgré les avanies, les quolibets émanant de tous bords, les élus sortis des réunions d’habitants, la calamité de l’espace public que les grenoblois ont sous les yeux tous les jours, elle organise une exposition du… 14 mars au 28 juillet (!) place de Verdun afin d’occuper le temps de cerveau qui demeurerait  disponible aux Grenoblois.

LES GRENOBLOIS NE DEMANDENT PAS DE RÉENCHANTER MAIS D’ASSURER LES TÂCHES BASIQUES 

Visiblement Eric Piolle n’a rien compris, rien entendu, rien écouté. Les grenoblois ne lui demandent même pas de « réenchanter » leur monde (!). Simplement d’assurer d’abord les tâches basiques qui ne réclament pas de compétences hors du commun: propreté, embellissement , sécurité minimale. De ne plus se moquer d’eux avec leur argent avec ces opérations visiblement conçues en chambre et ne correspondant plus à rien du tout.

COMMENT E.PIOLLE PEUT IL CROIRE QUE QUELQU’UN MARCHE à UNE COM’ AUSSI GROSSIÈRE? 

Le hasard de la propagande fait que l’affiche d’en dessous vante les conseils citoyens « indépendants ». La farce a été elle aussi totalement éventée. Tous les grenoblois ont compris de quoi il s’agissait. La révolte des habitants au fil des assemblées générales des Unions de Quartiers le démontre amplement. Comment Eric Piolle peut il encore croire que quiconque marche  à une com’ aussi grossière?

UN CRASH POLITIQUE ANNONCÉ

Faut il que la majorité municipale soit réduite à un noyau dur coupé des réalités pour que ça continue comme si rien ne s’était passé depuis 4 ans. Lorsque les étudiants de Sciences politiques seront libérés des tutelles politiques , l’étude de ce crash politique annoncé sera caricaturale à décrire. La démonstration par l’absurde: où peut conduire l’héritage de la culture totalitaire pour qui veut faire le bonheur du peuple malgré lui.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *