M.BOILEAU (Verts/Ades): TOUT VA BIEN à L’ARLEQUIN

Maryvonne Boileau ( Verts/Ades) poursuit son verbiage . Dans les années 2000 quand elle était présidente de l’OPHLM dans la municipalité Destot elle était censée établir la « mixité sociale  » à Villeneuve. C’est dans cette période que la ghettoïsation a été la plus forte puisque le collège est passé de plus de 600 élèves sous la municipalité Carignon à moins de 300 quelques années après cette splendide politique d’attributions de logements.
Dans les années 2018, toujours au pouvoir local, Maryvonne Boileau continue et veut faire de l’arlequin un «  éco-quartier populaire » .Il y a tout craindre. Dans le DL  ( 5/2/18) elle énumère toutes ses actions mais omet soigneusement tout bilan. En effet, pourquoi donc s’embarrasser de constater que le quartier est le 9 eme au plan national pour la pauvreté et les difficultés ? Sans bilan la municipalité peut poursuivre une politique qui échoue et crée des victimes.

Au passage Maryvonne Boileau s’en prend à ceux  qui s’opposent qualifiés de « groupements associatifs qui aiment trop faire de la politique » (!). Ce sont pourtant ses enfants…

Même Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, membres de la liste Piolle qui ont quitté la majorité sont obligés de reconnaitre que « la rénovation urbaine ne résout pas les problèmes de quartier ».

Mais ils font surtout une révélation inquiétante : « Ce qui nous chagrine, c’est ce parc. Nous pensons qu’ils veulent construire, ou au moins autour». Ainsi La municipalité Piolle envisagerait de densifier encore Villeneuve?

Alors que les opérateurs ne veulent pas achever Vigny-Musset du fait de l’effondrement des prix, Eric Piolle envisage également de bétonner une partie d’Alpexpo. Tout ce dont le sud de la ville a besoin. Il sont devenus fous.

6 février 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *