LREM : O.VÉRAN VEUT PASSER EN FORCE

 

La bataille entre les parlementaires Grenoblois d’En Marche, Olivier Véran et Emilie Chalas d’un côté et les militants de l’autre que nous avions évoquée se confirme bien selon le Dauphiné ( 7/10/18)

« Ça commence à faire un peu long, même pour le “sortant” qui a décidé de ne pas se représenter, Jean­ Pierre Arroyo, qui nous confie : « C’est vrai que cela prend du temps car il y a plu­sieurs candidats et les avis sont partagés… Je commen­ce à me demander si la décision sera prise par Paris d’ici le conseil national du 25 oc­tobre… » raconte t il  au journal .

Olivier VÉRAN (PS repenti) POLITICIEN à L’ANCIENNE

Car à En Marche c’est Paris qui décide qui doit être nommé référent départemental du parti. Olivier Véran Député (PS repenti) politicien à l’ancienne, est lié au bilan municipal puisque depuis 10 ans il a navigué dans les instances locales du PS, en soutien d’Hollande et il est passé chez Macron afin de demeurer en place. Il voudrait donc imposer Loïc Terrenes son attaché parlementaire de 22 ans comme patron du parti dans l’Isère histoire d’en avoir la commande. Il a fait avaler la manoeuvre à Emilie Chalas… A l’intérieur on l’accuse d’être « trop jeune et trop ancien monde » selon le Dauphiné. Car on peut être « jeune » et un vieux routier passé par le PS, déjà professionnel de la politique…

ILS CHERCHENT à PLACER L. TERRENES POUR AVOIR LA MAIN MISE

« Certains ont du mal à digérer que les deux députés Olivier Véran et Émilie Chalas cherchent à le placer pour avoir la main­ mise sur la fédération, notamment pour préparer les municipales à Grenoble… » ; « s’il est choisi, cela donnera l’impression d’une décision verticale, à l’ancienne. Notre parti était justement censé éviter cela» ; «ça part un peu en quenouille à LREM et cet­te bataille n’arrange rien », nous dit­-on en off, ici et là… (Dauphiné)

DES CANDIDATS POUR LA FIGURATION

Face à lui, principalement semble t il, « Olivier Six, entrepreneur, ve­nu de la société civile, semble comptabiliser pas mal de soutiens chez certains mili­tants » annonce encore le Dauphiné.

Au passage les autres candidats -Loïc Jegat, Philip­pe Warnier et Lahcen Ben­maza- comptent visiblement pour du beurre et font de la figuration pour… Paris.

UNE TAMBOUILLE PRÉ-MUNICIPALE de MAUVAIS GOÛT

Pas certain que cette tambouille soit de meilleure augure pour les élections municipales puisqu’Olivier Véran, par cette opération,  est censé les préparer favorablement pour Emilie Chalas. Au vu de son parcours certains se méfieraient…

8 octobre 2018