LES EMBOUTEILLAGES SE MULTIPLIENT

Le moindre changement produit des catastrophes: ainsi la fermeture provisoire de la voie sur Berge – une excellente réalisation de la municipalité Carignon à laquelle les Verts/Ades de Piolle s’étaient opposés – a t elle engendré des embouteillages très importants notamment bd Maréchal Lelerc. Le quartier de l’Ile Verte a été victime d’un accroissement considérable de la pollution pendant cette période.  Elle doit réouvrir normalement ce mardi.

La fermeture de Grenoble imposée par la municipalité Piolle interdit tout report ailleurs et produit cette situation alarmante lors des fermetures de la voie.  Rappelons que la fermeture d’Agutte Sembat a engendré une augmentation globale de la pollution de la ville selon l’organisme de contrôle de la pollution. On sait que le Maire s’étrangle quand il entend parler de ce résultat qu’il a même qualifié de « fake news » pour discréditer le collectif « Grenoble à Coeur » qui l’avait reprise.  Pour le punir de son outrecuidance de diffuser une info qui déplait au Grand Timonier le collectif a même été attaqué au portefeuille. Une brave étudiante de Sciences Po qui avait aussi cité les chiffres négatifs a été victime de l’opprobre du Guide. Une Maitre de conférence qui arbitrait le débat a remis Piolle à sa place…

Mais quoi qu’il s’étrangle, toutes ses décisions ont des conséquences à l’opposé de ce qu’il annonce.

Les  images diffusées par le Groupe d’Analyse Métropolitain ( GAM) sur le bd Maréchal Leclerc ne sont pas des fake news non plus. Pas plus trafiquées que les chiffres de Air Rhône-Alpes.

14 janvier 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *