LE PIÉTON EST TOUJOURS VICTIME

Le piéton n’est plus protégé par les feux tricolores aux carrefours. Il doit se jeter dans la circulation qu’Eric Piolle veut rendre fluide dans les rues  ou elle est massivement reportée du fait de la fermeture de Grenoble.
Mais si les piétons doivent lever le nez aux carrefours, dans les zones piétonnes ils ne doivent pas quitter le sol des yeux. L’absence d’entretien des pavés devient très problématique.  ILs sont plus que disjoints en plusieurs endroits et font courir des dangers à de nombreux grenoblois.

Le piéton est le grand oublié, la grande victime de la municipalité Piolle. Il n’a été aucunement privilégié dans ses déplacements qu’il s’agisse de la sécurité par rapport aux voitures et aux vélos, qu’il s’agisse de la signalétique ou des itinéraires. Pourtant sa part dans les déplacements est bien plus importante que celle effectuée en vélo.

13 mai 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *