L’AFFICHAGE SAUVAGE DEVIENT PUBLICITAIRE

MARCHÉ de NOÊL, CE MATIN
LA PRESQU'ILE REJOINT GRENOBLE
MARCHÉ de NOÊL, CE MATIN
LA PRESQU'ILE REJOINT GRENOBLE

Les panneaux d’affichage financés par le contribuable deviennent des panneaux publicitaires. Alors qu’ils rapportaient 650 000 € avec Decaux, ils coûtent 250 000 € aujourd’hui.

Evidemment mal entretenus ils participent à cette idée de désolation de la ville avec les affiches arrachées par terre . Cet affichage  » libre  » est en fait un affichage sauvage. La municipalité Rouge/Verts voulaient avec ses groupuscules monopoliser l’espace public et influer sur le temps de cerveau disponible des Grenoblois.

http://www.republicains38.fr/decaux-loperation-com-a-1-me-pour-la-municipalite-piolle-vertspg/

Mais maintenant des sociétés s’en emparent pour leur publicité et le font d’ailleurs très proprement. Pourquoi pas?

Mais les grenoblois subissent la double peine. Ils sont payé pour ne plus avoir de publicité , ils ont perdu la recette Decaux et ils ont quand même la publicité commerciale mais à leurs frais.

Vraiment efficace la municipalité Piolle…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *