LA VÉGÉTALISATION ACCÉLÈRE…

Les petits jardinets censés équilibrer le bétonnage deviennent des « crottoirs » à chiens ou des corbeilles à ordures. La municipalité n’a évidemment pas prévu leur entretien à la hauteur de leur nombre. Cette com’ qui consiste à camoufler le bétonnage massif par ces opérations minuscules font effet de boomerang. Les grenoblois préféreraient la création de véritables parcs et jardins plutôt que ces substituts. Grenoble est tombée au fil des années du fait de la densification moins de 12 M2 d’espaces verts par habitant contre 48 M2 à la moyenne des grandes villes.

Les nouveaux « éco-quartiers » sont les plus dépourvus en espaces verts puisque la presqu’ile n’en compte qu’un M2 par habitant. Eric Piolle va t il ajouter les jardinets dans la comptabilité des espaces verts pour faire remonter les chiffres ?

20 août 2018

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *