LA PLAIE DES MARIAGES…

 

Un habitant du sud de Grenoble a à nouveau saisi les élus pour leur signaler les occupations illicites et bruyantes de l’espace public à l’occasion des mariages. (Responsable du secteur, Lucille Lheureux, Adjointe au Maire Verts/PG) .Ainsi dit -il  « Je signale que ce samedi 6/10, c’était cette fois sur la rue A. De Musset (côté Clinique du Mail) que la voirie était entièrement « bouchée » pendant au moins 1 heure par des voitures de mariage ou autres… cela se répète un peu trop souvent.
Après c’était Bld Jean Pain devant la Mairie….. bloquant la circulation et se mettant dans des positions dangereuses. A quand des actions efficaces et concrètes pour améliorer la sécurité/tranquillité des habitants au quotidien ? » demande t il.

On sait qu’à Nice le maire refuse de célébrer les mariages qui se déroulent dans ces conditions demandant aux futurs époux de revenir le lundi…

« TOUS LES SIGNAUX SONT AU ROUGE »

Mais les mails de cet habitant aux élus que nous avons pu nous procurer démontrent combien ce que nous dénonçons ici correspond aux réalités vécues. Ainsi il rappelle que « la situation dépasse de loin la problématique des rodéos….elle montre plutôt un sentiment d’impunité dû à des discours trop permissifs et à un manque d’actions concrètes et marquantes ….tous les signaux sont au « rouge » et pourtant rien ne bouge ???

« Faire des réunions pour parler c’est bien mais pas très utile si pas de solutions mises en place derrière !!

« LES VEHICULES CONTINUENT à BRÛLER »

« Et pendant ce temps, les véhicules continuent à brûler rue Aimé Pupin et le parking de dégrade de plus en plus donnant un aspect de guerre (c’est triste à dire vraiment) avec l’enrobé (et autre matériel) soumis aux incendies depuis trop longtemps……..il suffirait de faire certains réaménagements simples pour essayer d’éviter cette situation qui écorne encore plus l’image de nos quartiers.

« Et surtout des travaux d’entretien seraient à programmer rapidement (y compris sous le tunnel qui a été aussi soumis à des incendies).

 

PENDANT CE TEMPS ON VOTE POUR 3 FONTAINES…

Quelques éléments de la vie quotidienne dans la ville apaisée. Pendant ce temps, dans le cadre des budgets participatifs, on vote pour 3 fontaines ludiques dans la ville pour un coût de 200 000 €…

Cherchez l’erreur ?

9 octobre 2018