LA DÉLINQUANCE INSUPPORTABLE

Une adolescente a été menacée avec un arme de poing pour son téléphone portable vers 23 h30 .Peu avant minuit, la passagère d’une rame de tramway de la ligne A a également été victime du vol de son téléphone portable par un homme qui est descendu à l’arrêt “Pierre-et-Marie-Curie”, avenue du 8-mai-1945.

Dans la nuit de samedi à dimanche les sapeurs pompiers ont été victimes d’un guet-apens: appelés pour un feu de poubelles ils ont reçu des pierres et le pare brise de leur véhicule a été brisé par une pierre.

Dans la même soirée un Grenoblois qui rentrait chez lui, allée de la Pelouse,  à Villeneuve  a croisé, dans le hall de son immeuble, un homme qui transportait des objets lui appartenant. La victime l’a suivi et a vu, à l’extérieur, un autre homme sur un vélo qu’il a reconnu comme étant le sien. Les deux voleurs sont parvenus à prendre la fuite ( source le DL du 12/2/18)

C’était la vie quotidienne au temps de M.Piolle dans une métropole apaisée. Grenoble n’aura pas de policiers du quotidien et la municipalité continuera à fermer les yeux sur ses attributions de logements. Elle continuera à bétonner la ville en créant les quartiers Flaubert, Esplanade sur les modèles de Villeneuve, Vigny-Musset … Pourquoi stopper une politique qui échoue?

13 février 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *