G.PÉRI, LE 17 MARS E.PIOLLE FÊTE UN ARBRE…

QUAIS: LE SEUL IMMEUBLE PAS RAVALÉ APPARTIENT à la VILLE...
A L'ILE VERTE AUSSI LES ARBRES MANQUENT
QUAIS: LE SEUL IMMEUBLE PAS RAVALÉ APPARTIENT à la VILLE...
A L'ILE VERTE AUSSI LES ARBRES MANQUENT

«animations ludiques » pour découvrir la création d’un « espace végétalisé «  rue Gabriel Péri ce 17 mars . Il aurait fallu l’existence des « budgets » participatifs , l’idée proposée par Delphine et les conseils citoyens « indépendants »  pour que la municipalité décide de planter quelques arbres au moment de la réfection de la rue Gabriel Péri. De qui se moque t-elle ? Jusqu’à quand va t elle prendre les grenoblois pour des imbéciles en faisant croire qu’elle a besoin de «budgets participatifs » pour décider de créer ces jardinets autour des arbres alors que c’est une politique engagée par la municipalité Destot à la veille des municipales pour faire oublier la bétonisation de la ville ?

 POURQUOI NE PAS PLANTER des ARBRES DANS LEURS EMPLACEMENTS? 

Au passage ces jardinets ne sont pas entretenus et sont déjà sales et les murs avoisinants envahis de tags : les parents vont-ils juger très « ludiques» les tags a connotation sexuelle qui voisinent «  l’espace végétalisé « ?

Plutôt que cette com’ inepte et infantile pour faire croire à une attention qu’il n’a pas, Eric Piolle devrait recenser tous les emplacements qui attendent un arbre depuis des années dans Grenoble ? Ce qu’Antoine Back (Verts/PG) nie dans la polémique qu’il a engagé avec Alain Carignon.

Grenoble manque d’arbres. Il reste moins de 12 M2 d’espaces verts par habitant contre 48 M2 à la moyenne des grandes villes selon le dernier classement UNEP. Ses opérations de com’ débiles ne cacheront pas ce bilan accablant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *