E.CARROZ (Verts/PG) : IMPOSER UNE NORME de L’INTIME

LES QUAIS: RIEN NE CHANGE
MONTORGE : la DÉCROISSANCE BAT SON PLEIN

 

Un élu Verts/PG Emmanuel Carroz se répand à longueur de pages dans les médias au sujet de la famille et de la sexualité. La municipalité veut créer aussi la norme de l’intime. Au lieu de traiter les sujets pour lesquelles elle est élue, elle passe son temps à promouvoir  sur argent public  l’organisation de la famille, la procréation, la sexualité qui ont sa préférence. Avec cette sémantique habituelle, Emmanuel Carroz présente ces injonctions comme une forme de … tolérance. Ainsi quiconque voudrait défendre une autre conception sans agresser quiconque (« stigmatiser! ») serait automatiquement ringard, homophobe au mieux, d’extrême droite au pire.

D’ailleurs les médias locaux ont fait totalement disparaitre toute promotion de la famille, même recomposée avec ses liens ancestraux, ses équilibres et la présence d’un père et d’une mère. Pour Emmanuel Carroz ceux qui défendent l’idée de la famille avec un père et une mère sont d’ailleurs  dangereux : «  il y a une violence qui s’est libérée à l’occasion de la Manif pour tous, et qui n’est pas retombée. Des grands responsables politiques, religieux étaient présents, ils ont apporté de la légitimité à ce mouvement » dit il au DL (23/5/18).

C’est en effet ce qu’on ressens le plus à Grenoble cette violence des défenseurs de la famille qui occupent tout l’espace public bénéficient d’expositions permanentes à la mairie et dans les lieux publics, des crédits municipaux pour leur promotion, de campagne d’affichages…

La culture totalitaire de la municipalité Piolle  est telle qu’elle perd tout sens de la mesure et de l’équité. Il s’en suit un délire qui s’auto-alimente et aboutit à ces excès de langage d’Emmanuel Carroz devenu ivre de son propre verbe.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *