COURS Jean JAURÉS …

… dans le cadre de cette ville apaisée qu’Eric Piolle affiche sur des panneaux partout dans la ville. Ici ce sont les restes d’une moto brûlée et d’une porte cochère visiblement le théâtre d’un incendie, lesquels témoignent de cet apaisement des moeurs et des progrès de la civilisation que nous sommes en train d’accomplir. Il s’agit du cours Jean Jaurès car il n’est pas question de  » stigmatiser » un quartier. A Grenoble ce risque est désormais évité et il ne sera plus possible d’attaquer quelqu’un sur ce thème. C’est toute la ville qui est victime de la délinquance au quotidien. Probablement la conséquence des contrôles excessifs de police dénoncés avec vigueur par la municipalité Piolle qui a organisé une exposition place de Verdun pour protester.

9 février 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *