BRIS de VITRINES, UNE SPÉCIFICITÉ GRENOBLOISE

LA SEULE DESSERTE MINUTE GARE ...
SAMEDI: la RUÉE VERS GRENOBLE
LA SEULE DESSERTE MINUTE GARE ...
SAMEDI: la RUÉE VERS GRENOBLE

 

A l’angle des cours Jean Jaurès et Berriat l’agence bancaire a définitivement fermé ses portes : elle a été victime pendant des mois de bris de vitrines, de tags et a fini par abandonner le terrain. Cela doit réjouir Eric Piolle et Yann Mongaburu qui avaient lavé la vitrine d’une agence bancaire en plein campagne électorale pour  » nettoyer la finance » . ça en fait une de moins avec les emplois et les recettes qui vont avec. Depuis les locaux ne trouvent pas preneurs.

Ce sont des aventures qui n’arrivent pas à Singapour ou laisser un papier par terre ou manger un sandwich dans les transports en communs est susceptible d’amendes...Alors l’argent pensez donc !

Mais rue Molière aussi le Crédit Lyonnais est aussi visiblement victime de ce type de pratiques. Qu’on retrouve dans nombre d’autres rues pour des magasins qui ne sont pas des banques. On comprend pourquoi les rideaux sont de plus en plus baissés…

Du fait de son niveau de délinquance Grenoble n’est plus assurable. Pour ses bâtiments publics c’est donc le contribuable qui répare les dégâts. JCDecaux avait déclaré que Grenoble avait le plus fort taux de vandalisme de France.  Quand la municipalité se réveillera t elle?

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *