VISITE G.COLLOMB : « UN COUP D’ÉPÉE DANS L’EAU » pour A.CARIGNON

La visite de Gérard Collomb, Ministre de l’Intérieur , a permis à un consensus hypocrite et mou des élus locaux de vite s’établir comme un lâche soulagement. Tout le monde fait semblant.

Eric Piolle a près avoir collé à G.Collomb pour mendier quelques minutes d’entretien pérore sur France 3 , RMC et ailleurs pour se congratuler et se plaindre.

Se congratuler car il y a une promesse de quelques effectifs supplémentaires. Mais les syndicats de policiers ont vite douché sa berceuse en soulignant la responsabilité du Maire dans l’évolution de la ville. La scéne de l’Alma avec un Eric Piolle trinquant avec les dealers aura fait beaucoup de mal.

E.PIOLLE : « C’EST Le JEU POLITICIEN QUI TOUCHE L’IMAGE de la VILLE « (!)

Se plaindre du «  jeu politicien que peuvent avoir certains ici et qui touche l’image de la ville de façon assez concrète «  . Voilà que le fait que Grenoble soit reconnue comme la première ville de France par habitant pour la délinquance et désignée comme telle par tous les médias nationaux relèverait du  » jeu politicien » (!) .

Au passage Eric Piolle finit aussi par reconnaitre que l’attractivité  a une importance: jusque là il récusait cette notion au nom de l’hymne à la décroissance. Décidément il est en train de manger son chapeau sur tous ses dogmes. Dommage que ce ne soit qu’en paroles.

UN AN AVANT LES MUNICIPALES M.VALLS AVAIT FAIT LA MÊME OPÉRATION

Hier soir Alain Carignon participait à une dîner débat de membres de la société civile pour l’alternance au restaurant  l’Epicurien, place aux Herbes.Il a ensuite traversé le centre ville et a poursuivi ses rencontres avec les grenoblois.

A l’issue de la réunion il publié un communiqué dans lequel il rappelle que « un an avant les dernières élections municipales Manuel Valls , Ministre de l’Intérieur était venu à Grenoble annoncer la création de Zone de Sécurité Prioritaire entouré des mêmes élus et avec le même consensus. On connaît le résultat.

LES POLICIERS CRAIGNENT POUR LEUR FAMILLE

 » Qui peut savoir , ajoute t -il , si les postes seront créés et surtout s’ils seront pourvus dans une ville ou les policiers ne peuvent pas résider avec leur famille sans que celle-ci ne craigne d’être menacée par les délinquants ?

A.CARIGNON : « SEUL UN CHANGEMENT de POLITIQUE de la VILLE… »

Il ajoute : « Seul un changement de la politique de la ville , un arrêt de la bétonisation, un autre équilibre HLM/activités/propriétaires dans les quartiers, une action sur les attributions de logements, des amendes et des procédures d’expulsion, des contrôles des revenus, le signalement des grosses cylindrées … permettront de s’attaquer à la racine du mal qui relève de la responsabilité des Maires.

E.PIOLLE PACTISE AVEC LA DÉLINQUANCE

« Or comme on l’a vu encore quartier de l’Alma avec Eric Piolle ceux-ci pactisent avec la délinquance en la tolérant à leurs côtés. Comme le relais local n’est pas assuré, les grenoblois vont continuer à subir cette situation qui mine l’attractivité de la ville, fait fuir la classe moyenne et dégrade la valeur des biens.

DES SOLUTIONS CONCRÉTES et COURAGEUSES POUR AFFRONTER LA DÉLINQUANCE

 » A cet égard, cette visite est un coup d’épée dans l’eau. Nous appelons les grenoblois à venir échanger avec la société civile pour l’alternance sur les solutions que nous voulons mettre en œuvre afin de sortir Grenoble de la crise. «

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *