Romain BRANCHE : « ÉNORMÉMENT de JEUNES SOUTIENNENT Alain CARIGNON »

Dans la vidéo de Place Gre’Net Romain Branche , jeune cadre , membre de la liste de la société civile pour l’alternance évoque « la nouvelle génération qui est là pour Alain Carignon et le changement ( …) il y a énormément de jeunes qui soutiennent Alain Carignon  » répond il à Joël Kermabon qui ne les voit pas.

On peut entendre également sur la vidéo les responsables de l’Association des Amoureux de la place de Metz – à laquelle Alain Carignon est très attaché- expliquer  » on y croit » à l’égard des propositions de la société civile.

LE CONTRE PIEDS DE L’ARTICLE PRECEDENT …

Un étrange compte rendu d’ailleurs que celui de Place Gre’Net évidemment libre de ses commentaires mais qui semble prendre le contre-pieds de l’article  dans lequel Olivier Corneloup porte parole pour l’organisation du Forum avait pu présenter l’opération du square Dr Martin dans ce même média. Comme si la pression toujours violente de la municipalité et des minorités Rouge/Verts à travers les réseaux sociaux contraignaient à donner des gages à une culture de l’invective et de la » disqualification » comme l’appelle Eric Piolle.

Ainsi le journaliste insiste pêle-mêle sur la condamnation d’Alain Carignon, sur le militant gauchiste venu perturber et empêché de nuire car il avait souillé systématiquement l’annonce du Forum par des injures. Alors que , comme le note d’ailleurs  Place Gre’Net, il n’y avait visiblement aucun problème à accueillir  des opposants: certains sont venus apporter la contradiction et ont été reçus sans problèmes.

 

LE SERVICE DE SÉCURITÉ EST REQUIS POUR L’AUTORISATION D’OCCUPER L’ESPACE PUBLIC 

Ou bien encore l’insistance à signaler l’existence d’un service de sécurité alors que celui-ci est obligatoire pour obtenir l’autorisation du Préfet d’occuper l’espace public. Il faut fournir le nombre de personnes et leur identité pour l’obtenir. Car évidemment le collectif n’occupe pas l’espace sans droit ni titre comme tant d’affidés à la municipalité qui ont tous les droits. Il sollicite toutes les autorisations et pour le 8 septembre après un refus adressé seulement le… 9 août de la place Victor Hugo, Eric Piolle a autorisé le… 31 août la tenue du Forum  square Dr Martin. Normalement cela devait rendre impossible son organisation.

Tandis  que toute la presse avait comptabilisé de l’ordre de 400 personnes en période de pointe et que le public s’est renouvelé pendant prés de 3 heures, soit entre 800 et 1000 personnes, Joël Kermabon n’a vu que 200 personnes.

DES JOURNALISTES ONT DÉFENDU LA LIBERTÉ de la PRESSE FACE AUX PRESSIONS 

De leur côté Eve Moulinier (le Dauphiné) Nicolas Crozel (France Bleu Isère) attaqués par ces mêmes minorités agissantes qui entendent monopoliser le débat à leur seul profit, ont appelé dans des tweets au respect de la liberté de la presse et refusé de se plier à leur diktats en rendant compte du Forum de la société civile. Car cette montée en puissance inquiète les tenants de la parole unique. 

Après l’intrusion dans le site « Grenoble, le Changement » la pression sur les moyens d’information va se poursuivre. Place Gre’Net avait eu à connaitre de ces méthodes avec les menaces et l’assèchement par les ressources publicitaires. Eric Piolle veut échapper à tout débat sur son bilan et va poursuivre dans l’invective et la violence des mots et toutes ses officines sont en action. Probablement financées sur fonds publics.

INTERDIRE  LES GRENOBLOIS de TOUTE POSSIBILITÉ D’ALTERNATIVE 

Malgré ces pressions que nous observons il sera très difficile de masquer les faits. Ce de notre côté nous ne nous inclinerons pas, nous ne nous tairons pas et nous continuerons à observer et commenter comme bon nous semble les différents procédés visant à interdire à nouveau les grenoblois de toute possibilité d’alternative. C’est le meilleur moyen de confondre ceux qui les conduisent.

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *