GRENOBLE CONTINUE à PERDRE DES ÉTUDIANTS

Des universités de qualité, une base incompressible d’étudiants en France et à l’étranger attirés par la montagne,  Grenoble bénéficie de tous les atouts pour accueillir un nombre de plus en plus important d’étudiants. Et pourtant la pente demeure négative comme en témoigne le recul de leur nombre année après année.

En effet le classement annuel de « L’Etudiant » montre que Grenoble est passée de la première place à la deuxième (2017) et la 5 ème maintenant à cause de cette perte d’attractivité comparativement aux autres villes universitaires. Bien entendu la revue ne peut l’expliquer puisque le critère de l’insécurité ne figure pas dans l’élaboration du classement.

VU DE L’EXTÉRIEUR LE « CHICAGO FRANCAIS » EFFRAIE 

Mais on peut légitimement penser qu’il est l’un des éléments clefs de l’affaiblissement de notre ville. En fonction des exemples que chacun a vécu de la part de parents qui ont contraints leurs enfants à refuser notre ville pour cette raison ou simplement en se mettant à leur place: vue de l’extérieur « le Chicago français«  comme l’a appelé France 2 effraie.  Les agressions dramatiques dont ont été victimes des 6 étudiants successivement attaqués par des Roms logés par la municipalité ou tous ceux victimes d’agressions violentes lors de sorties en ville ont fait beaucoup de mal dans le bouche à oreille. Certains ont quitté précipitamment la ville et ne veulent plus y remettre les pieds véhiculant une image détestable de la capitale des Alpes.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE GÂCHE LES ATOUTS de GRENOBLE

Ce climat répulsif est du a un cumul dont la délinquance violente est un élément fort mais pas seulement : l’asphyxie  des contournements de Grenoble, l’augmentation de la pollution depuis la fermeture de la ville, les pertes d’emplois qui réduisent les possibilités pour les étudiants aussi…

Sur ce dossier aussi la municipalité Piolle produit du gâchis. Les atouts de Grenoble souffrent d’un handicap créé par la politique municipale ! Au lieu d’être porteuse, elle est une charge pour les citoyens.

PLACE GRE’NET: « SIGNE d’UNE DÉTÉRIORATION à GRENOBLE ? » 

« Si Grenoble demeure très bien classé par L’Étudiant, le fait est qu’elle régresse d’année en année dans le classement. (…) Signe d’une amélioration dans les autres villes étudiantes de France… ou d’une détérioration de la situation à Grenoble ? « demande Place Gre’Net. « Les deux mon Capitaine » peut on répondre.

Et si Grenoble tient encore la route c’est principalement grâce au Tram qui dessert le campus à travers le CHU. Merci qui ?

Source : article Grenoble rétrogradée à la cinquième place des villes où il fait bon étudier en France | Place Gre’net – Place Gre’net

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *