VERTS ALLEMANDS : « celui qui abuse de l’hospitalité perd le droit à l’hospitalité«

« Celui qui abuse de l’hospitalité perd le droit à l’hospitalité«  a déclaré l’égérie Allemande Sarah Wagenknecht, leader de la gauche radicale, Présidente du groupe de la gauche  (Die Linke) au Bundestag. Les Verts Allemands font à ce sujet leur aggiornamento et remontent dans les sondages. Quand Alain Carignon tient des propos sur les droits et les devoirs  il est accusé de « Trumpisation » de la politique locale par les Rouge/Verts locaux.

E.PIOLLE S’ARCBOUTE A L’AUTRE EXTRÊME GAUCHE

A l’opposé de la gauche et des Verts Allemands,  Eric Piolle à Grenoble s’arcboute à l’autre extrême avec des appels incessants à l’immigration illégale. Il refuse de prendre en compte les conséquences de la situation sur la vie des Grenoblois. Même la tête de liste des « Insoumis «  pour les Européennes, Manuel Bompard a déclaré «  oui il y a des vagues migratoires, oui elles peuvent poser de nombreux problèmes aux pays d’accueil ».  On se demande jusqu’à quand Elisa Martin la Première Adjointe (Verts/PG) pourra faire le grand écart entre toutes ces positions contradictoires qui démontrent que la boussole s’affole.

A GRENOBLE LES ABUS D’HOSPITALITÉ NE SONT PAS SANCTIONNÉS 

Car à Grenoble les « abus d’hospitalité «  ne sont aucunement  sanctionnés. Les agressions violentes des 6 étudiants par des familles Roms logées par la municipalité  dans les chalets du Rondeau n’ont donné lieu à aucune conséquence pour les concernées. L’argent du contribuable continue à être mobilisé sans qu’aucun devoir ne soit rappelé. De même pour l’adolescent qui est allé mettre le feu à une voiture cours de la Libération alors que  sa famille et lui sont également hébergés dans les mêmes conditions.

LE CAMP de ROMS DE MISTRAL A ÉTÉ BRÛLÉ DANS L’INDIFFÉRENCE 

Le silence gêné qui a entouré l’incendie du camp de Roms installé à Mistral est symptomatique de l’hypocrisie générale : les habitants de la cité avaient fait preuve de solidarité, se mobilisant pour apporter matériel et nourriture, engageant le dialogue sur les besoins mais ont été excédés par les cambriolages incessants. La destruction totale du camp qui aurait soulevé des torrents d’indignation en d’autres circonstances est passé quasiment inaperçue.

LE CUMUL DE FACTEURS EXPLIQUENT L’EXPLOSION de la DÉLINQUANCE

L’immigration excessive n’est pas la seule cause de  l’explosion de la délinquance à Grenoble. Notre ville cumule des facteurs connus : bétonisation intensive avec réduction drastique des espaces verts, HLM en trop grand nombre, attributions de logements irresponsables, absence de critère de tranquillité publique, absence d’amendes et d’expulsion des familles de dealers, refus des caméras de vidéo-protection, affaiblissement de la police municipale pas armée…

COURS BERRIAT : ROUÉ DE COUPS EN ALLANT CHERCHER SON PAIN 

Le traumatisme qu’a subi dimanche 2 septembre  un jeune homme venu chercher son pain à la boulangerie cours Berriat victime de Zaidou Kassim et  Ab­deljabar Brahim qui sortaient énervés est considérable. Il a été roué de coups en allant au magasin parce que les deux délinquants n’étaient pas satisfaits de  la réponse sur la nourriture halal ou non.

PARC P.MISTRAL: ROUÉ DE COUPS POUR AVOIR EFFLEURÉ UN VÉLO 

Tandis que cet ingénieur  de 47 ans , père de famille n’a toujours pas compris pourquoi il a été également roué de coups ce même dimanche après midi alors qu’un vélo l’a effleuré tandis qu’il faisait son jogging en bordure du parc Paul Mistral. Il raconte dans le Dauphiné (6/9/18) les conséquences physiques graves qu’il doit subir et ignorant qu’il n’y a en réalité de caméras pratiquement nulle part il déclare :  « je crois qu’il n’y a pas de caméra à cet endroit, donc plus le temps passe, plus je me dis que mon agresseur ne sera sûre­ ment jamais identifié ni puni ».

ENCORE + 20 % DE VIOLENCE VOLONTAIRES les 6 PREMIERS MOIS de 2018

A partir de quand la totalité des Grenoblois prendra t elle conscience de la responsabilité de la municipalité Piolle ? Est-ce un hasard si après + 63 % de délinquance que dans les villes comparables à la fin du mandat-bétonneur Destot, elle a augmenté de + 40 % pour les actes  avec violence en 2017 et encore + 20 % dans les 6 premiers mois de l’année 2018 selon Jacques Dallest Procureur de la République. Avec 50 % de HLM dans le bétonnage qui se poursuit on imagine les prochains chiffres. Le lien avec la politique locale nonobstant l’absence de vidéo-protection est évident.  Est il « normal » que 40 à 50 voitures brûlent chaque mois dans l’indifférence?

E.PIOLLE AFFOLÉ MULTIPLIE LES FAKE NEWS 

L’extrême gauche Allemande fait visiblement un pas vers la prise de conscience et on peut toujours espérer qu ‘Eric Piolle abandonnera ses oeilléres. Depuis 4 ans il a conduit une politique à l’opposé de toute considération réaliste devenant le premier responsable de la dégradation de Grenoble et de son image nationale répulsive. Devant la colère des grenoblois il vient de se démentir lui-même et sa Première Adjointe aussi. Alors qu’il avait fièrement annoncé le contraire après son élection à la presse nationale, voilà qu’il abuse des fake news en affirmant au «  Dauphiné « : « nous n’avons pas démonté les caméras » (3/9/18). Il les a seulement débranchées et elles ne sont regardées par personne. Il en est réduit à comptabliser les caméras des distributeurs de billets de banque …

E.MARTIN : « OUI A GRENOBLE NOUS SOMMES CONTRE L’UTILISATION de la VIDÉO SURVEILLANCE »

Alors même que sa Première Adjointe, Elisa Martin  répétait encore dans le Dauphiné du 15 août :  « Oui, à Grenoble, nous som­mes “contre” l’utilisation de la vidéosurveillance, car toutes les études ont montré qu’elle ne servait à rien».

Le maire de Montfermeil affirmait en réponse à E.Piolle à C’ dans l’air au mois d’août que dans sa commune elle permettait d’élucider à minima une affaire sur deux.

Klauss HABFAST (Verts/PG) L’ÉLU ALLEMAND N’IMPORTE RIEN d’OUTRE RHIN 

La majorité Rouge/Verts compte un élu Allemand, Klauss Habfast dont on aurait pu espérer qu’il importe un peu de rigueur financière et les idées d’outre-Rhin. Malheureusement, Président d’Alpexpo il poursuit dans la gabegie et parle sans cesse de ses comptes en omettant de rappeler qu’il ne paie ni son loyer ni ses dettes à la ville ! Soit un tour de passe-passe d’1,7 M€ par an… pris en charge par le contribuable grenoblois. Quant à faire souffler les idées de Sarah Wagenknecht, il n’en n’a jamais été question.

METTRE VITE FIN à UNE L’EXPÉRIENCE QUI TOURNE AU DRAME 

Les grenoblois n’aperçoivent pas d’issue avec la municipalité actuelle. Pas de chance. Ils ont hérité de la plus ringarde, de la plus dogmatique et de la plus sectaire. Ils n’ont qu’une solution : mettre vite fin dans 18 mois à une « expérience » qui tourne souvent au drame.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *