LE MARCHÉ de L’ESTACADE EN DANGER

LE MAMBO ROCK FERME SON ÉCOLE et POURSUIT à CHAMBÉRY
Alain CARIGNON : "STOP AU BLABLABLA des ÉLUS LOCAUX"

Eric Piolle avance masqué. La municipalité prépare un projet de réaménagement du marché de l’estacade que nous nous sommes procuré. Il est étrangement porté par la Métro dont ce n’est pas la compétence. En réalité il est le camouflage de la création de l’autoroute à vélos de l’avenue de Vizille. D’ailleurs au détour d’un croquis l’appellation « chrono-vélos » apparait bien. Il ne s’agit donc pas de faire plaisir aux commerçants…

LA SUPPRESSION DU STATIONNEMENT AVENUE de VIZILLE

La municipalité veut cacher son projet de suppression du stationnement avenue de Vizille pour installer son « autoroute à vélos ». Il s’agit en fait d’assurer la continuité de celle-ci depuis la rue C.de Lanoyerie jusqu’à la l’auto-pont qui franchit le cours Berriat pour desservir la gare SNCF bientôt réservé aux seuls vélos.

L’échec de la rue de Lanoyerie avec une autoroute vélos sur-dimensionnée et un boyau étroit et encombré pour les voitures ne sert à rien. Pas plus que celui de la rue Casimir Brenier qui produit la même situation.

E.PIOLLE N’OSE PLUS ASSUMER SA POLITIQUE 

E.Piolle envisage encore de supprimer allègrement des dizaines et des dizaines de places de stationnement qui contribuent à faire vivre le marché et sont très utiles aux riverains. Bien entendu les plans que nous avons pu nous  procurer évoquent  « la création possible de places de livraisons pour les clients ». La suppression des places est acquise. Pour les livraisons c’est « possible ». On peut les croire sur parole.

D’ailleurs le projet est agrémenté du taux de remplissage du parking Denfert-Rochereau soudainement appelé « Berriat-Alsace-Lorraine » (!) afin de démontrer qu’il reste des places de parkings disponibles. Mais pourquoi donc la municipalité a t-elle fermé l’accès direct du parking par le cours Berriat grâce à l’entrée créée par la municipalité Carignon ?

EST-CE LÉGAL QUE LA MÉTRO FINANCE UN MARCHÉ ? 

Mais au lieu d’étaler son vrai projet, Eric Piolle biaise et cherche par un amphigouri a semer le citoyen au lieu d’assumer clairement sa politique folle. Le fait que ce soit la Métro qui porte financièrement le réaménagement du marché devrait aussi alerter les autres maires de l’agglomération  et le Vice-Président aux finances, Raphaël Guerrero (majorité Verts/PS/PC/PG) s’il a son mot dire ? Est-ce légal ?

UNE ANNÉE NOIRE SE PRÉPARE AU CREUX de L’ÉTÉ

C’est une année 2019 noire qui se prépare au creux de l’été grenoblois. Les Rouge/Verts vont frapper tous azimuts et mettre encore plus en danger l’économie grenobloise par leur dogmatisme inquiétant.

Le seul enseignement réconfortant que révèle l’entourloupe de ce montage concernant l’estacade et l’avenue de Vizille est la peur panique qui saisit la municipalité : elle n’ose plus revendiquer ses intentions. Elle a perdu la bataille des idées.

En les révélant nous permettons aux grenoblois concernés de se défendre et de se mobiliser 18 mois pour empêcher l’irréparable de se commettre.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *