ALTERNATIBA VA T-IL INTERPELLER E.PIOLLE?

Énième opération d’Alternatiba l’association censée dénoncer -notamment- les paradis fiscaux. A l’occasion d’un Tour de France à vélos des membres mobilisent la population sur ces questions comme sur le changement climatique. De passage à Grenoble les 24 et 25 août prochains, ils conduisent des actions médiatiques afin de se faire remarquer. Ainsi selon le DL (23/7/18) ils ont récemment dérobé des chaises aux banques HSBC et BNPParibas pour dire que « l’argent existe, il est dans les paradis fiscaux » .

UNE ANNEXE DE LA MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG)

Cela ressemble à « l’action » qu’avait mené en campagne électorale Eric Piolle et Yann Mongaburu (Verts/Ades) consistant à laver la vitrine d’une malheureuse agence de la BNPParibas pour symboliser le « nettoyage de la finance » (!). Ou bien inaugurer une rue BNPParibas pour dénoncer «l’emprise des banques ».

A Grenoble la section d’Alternatiba est une officine annexe de la municipalité Piolle. Sa responsable Florence Mahrez a été candidate aux départementales de la coalition Verts/PG qui dirige la mairie. Elle bénéficie de tous les privilèges des amis du pouvoir local.

DES CONFÉRENCES CONTRE LES PARADIS FISCAUX AVEC E.PIOLLE 

On se souvient que le jardin de ville a été privatisé maintes fois, y compris par Altenatiba pour des expositions sur ces fameuses altenatives à la croissance, les très nombreuses voitures des protagonistes s’alignant rue Hector Berlioz ou le stationnement est normalement interdit sans aucune contravention. Mais surtout Florence Mahrez a aussi organisé dans des locaux para-municipaux une conférence sur les paradis fiscaux aux côtés de… Eric Piolle.

Les SUBVENTIONS à GRENOBLE, LES BÉNÉFICES à SINGAPOUR 

Celui-ci étant actionnaire d’une société à Singapour il est évidemment bien placé pour en parler. Rappelons que l’antenne grenobloise de la société n’a jamais compté plus de 10 salariés, a perçu 2 M€ d’aides publiques et d’avances remboursables alors que figure aussi dans le programme municipal qu’aucune aide ne sera accordée à une entreprise qui a son siège dans un paradis fiscal. L’antenne grenobloise est maintenue à l’équilibre et ne fait pas de bénéfices afin de ne rien rembourser. Du classique dans le genre.

Une société qui fabrique des logiciels de prévention des risques financiers dont … les banques sont les principaux clients. Ça ne s’invente pas. Le Maire a aussi signé la charte Roosevelt 2012 engageant à boycotter les paradis fiscaux. Ça tombe bien c’est Florence Mahrez qui représente le collectif… Alternatiba,

LA MUNICIPALITÉ A ACQUIS LE SIÉGE d’UNE BANQUE

Mais depuis lors la municipalité Piolle a également acquis le siège … d’une banque, le Crédit Agricole afin de permettre à celle-ci d’installer son nouveau siège. Elle l’a financé en payant d’avance l’acquisition et en lui louant à un prix sous le marché pendant qu’il se construit ! Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique elle lui a accordé un parking de 500 places.

On peut faire confiance à Alternatiba : rien ne sera abordé lors de son passage à Grenoble les 24 et 25 août. Les organisateurs barbus à vélo regarderont ailleurs. Sauf que ces tartufferies à répétition décrédibilisent totalement la cause.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *