LES ROMS CHASSÉS et LEUR CAMPEMENT BRÛLÉ

J.WIART (Verts/PG) PROMET des RÉSULTATS EN 2050
"LANCEUR" et R.AVRILLIER AU SECOURS D'E.PIOLLE

Dans la ville apaisée d’Eric Piolle , l’homme qui appelle tous les migrants à rejoindre la ville,  des Roms ont été chassés de leur campement selon le DL ( 11/6/18) .

 » Une trentaine de Roms qui étaient installés  dans des cabanons à l’angle des rues Paul-Strauss et Albert-Thomas, dans le quartier Mistral, ont été chassés de cet endroit par de « jeunes » habitants dans la soirée de samedi, a-t-on appris auprès de la police. Pour faire fuir les familles roms (parmi lesquelles se trouvent des enfants), des  jeunes du quartier ont aspergé les baraquements d’hydrocarbures. Les familles sont alors allées s’installer dans des anciens squats, à l’angle des rue Diderot et Antoine-Polotti. Et vers 2 h 30, les cabanons et baraquement du quartier Mistral ont été incendiés…  » raconte le quotidien d’information.

IL NE FAUT PAS STIGMATISER LES DÉLINQUANTS 

Des » jeunes » qu’il ne faut probablement pas stigmatiser comme délinquants qui ont tendu un guet-apens au CRS il y a quelques jours. Si un commando d’habitants des quartiers qui ont eu à subir la présence de camps de migrants avaient agi de la sorte, on imagine le tollé national contre les fascistes et la mobilisation générale du camp du Bien. On manifesterait déjà sous les fenêtres de ces nervis d’extrême droite auteurs de ces exactions condamnables.Car à Mistral , si on en croit le DL, le vol d’une paire de basket par des Roms sur un balcon de la cité aurait mis le feu aux poudres. Ceux qui se plaignent des rares interventions policières assurent pour eux même une justice sans pitié .

B.MACRET (Verts/PG) :  » GRENOBLE VILLE DÉLINQUANTE »  le NOUVEL ÉTENDARD

Tandis que les dealers de Mistral qui font la loi chez eux bénéficient d’une tolérance extrême.  » Grenoble ville délinquante » proclame même Bernard Macret Adjoint au Maire ( Verts/PG) , faisant de ce slogan un étendard pour montrer que la ville s’affranchit de toute légalité sur les migrants, applaudi par la majorité Rouge/Verts.

L’objectif semble atteint et même dépassé au-delà de toute espérance. Avec le Maire en tête contre lequel est ouverte une information judiciaire dans l’affaire du marché donné aux amis sans concurrence jusqu’aux quartiers, de Villeneuve à Mistral , qui appliquent leurs propre règles et font leur propre police . Pour une fois la com’ municipale colle à la réalité. Mais ça ne va pas améliorer l’image de la ville, ni renforcer son attractivité.

AUCUNE DEMANDE D’ÉVACUATION de la MAIRIE 

A Mistral aucune procédure d’évacuation de ce camp de Roms n’était en cours puisque « la mairie n’en avait pas fait la demande »précise la préfecture ce matin dans le DL ( 12/6/18). Toujours cette efficacité qui force l’admiration. Alain Denoyelle l’Adjoint (Verts/PG) au social était allé bien plus vite pour recruter un collaborateur politique – un élu- sur le budget du CCAS réduit par ailleurs. Il se lamente mais pas trop fort  sur l’incendie de Mistral: « Je trouve inadmissible qu’on en vienne à des voies de fait » . Ah bon, pas plus? Il est vrai que les « pouvoirs publics » comme les nomment Hassen Bouzeghoub « n’ont pas pris la mesure du problème lorsqu’il a émergé et ils ont laissé pourrir la situation  ». Ainsi le Maire devient  » les pouvoirs publics… »

A.CARIGNON :  le MAIRE LANCE UN APPEL AUX MIGRANTS et ON BRÛLE UN CAMPEMENT 

Les habitants de Alliés-Alpins qui ont eu à subir pendant un an le bidonville qu’Eric Piolle ne voulait pas évacuer ou ceux de Valmy qui ont supporté les camps soutenus par la municipalité ont été plus respectueux des règles et patients. Ces situations intolérables pour les victimes et la population se multiplient au fur et à mesure qu’Eric Piolle joue les jolis coeurs sur vidéo.

Pour Alain Carignon  « Le discours municipal sur l’accueil des étrangers est totalement déconnecté de toute réalité et démontre chaque jour sa vacuité. Il est ainsi possible à Grenoble, ville apaisée, de chasser des Roms, de brûler leur habitat précaire en toute impunité alors que le Maire lance un appel aux migrants au Montgenèvre pour expliquer qu’ils sont les bienvenus.

INSTALLER LE SIÉGE de la POLICE MUNICIPALE à MISTRAL 

Ajoutant :«Face à ces incohérences graves nous voulons renouer avec une éthique de la responsabilité. Grenoble doit envoyer un message sur sa réelle capacité d’accueil  et d’intégration qui est limitée. A Mistral nous proposons à nouveau d’installer le siège de la police municipale et des organismes municipaux dans le même immeuble afin de rétablir une mixité d’usage du quartier ;  La vente des HLM rénovés à leurs occupants parfois très anciens. Sans la mise en œuvre de ces solutions concrètes, double action de répression et de requalification, rien ne changera, les malheureux quelques logements construits pour être vendus ne trouveront jamais acquéreurs et la loi continuera d’être celle du plus fort »

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *