JP TROVERO (PCF) en GARDE à VUE AVANT E.PIOLLE (VERTS/PG)

IL PLEUT, TOUT EST PARALYSÉ
MARCHÉ SANS APPEL D'OFFRES : E.PIOLLE NE CONNAISSAIT PAS LE MEMBRE de SON COMITÉ de SOUTIEN

 

L’agglomération devient folle. France 3 révèle que Le maire PCF de Fontaine  a été placé en garde à vue jeudi matin dans les locaux de la police judiciaire de Grenoble. Jean-Paul Trovero est entendu dans le cadre d’une affaire de favoritisme dans l’attribution d’un marché public remontant à l’été 2015.

C’est sur ce même sujet qu’une information judiciaire dépaysée à Valence afin d’éviter les pressions a été ouverte contre Eric Piolle. Ce qui a fait se réjouir (!) le clan Avrillier-Comparat  estimant que si il y a un doute sur une irrégularité, la chambre des comptes fait son travail si « elle le fait savoir à l’institution judiciaire et que cette dernière agisse »  (Dl du 31/5/18)

LES ELUS VERTS/ADES APPLAUDIRONT LA GARDE à VUE D’E.PIOLLE 

On attend les applaudissements des élus Verts/Ades lors de la garde à vue d’Eric Piolle. Ce dernier ne l’a d’ailleurs pas pris comme ça et prend le contre-pied du premier groupe de sa majorité pour commenter l’affaire.

S’agissant de Fontaine la gabegie a répétition de la municipalité communiste est un scandale: carte à essence des élus en week end, abus de restaurants, voyages, formation au festival d’Avignon, clientélisme aux frais du contribuable.  Eric Piolle a d’ailleurs maintenu sa totale solidarité avec la commune puisque l’Adjoint (Verts) de Fontaine Jérôme Dutroncy est Vice Président de la Métro et Jean-Paul Trovero lui-même président de la Semitag. C’est vraiment le temps des copains.

JP TROVERO (PCF) CONTAMINE TOUTE L’AGGLOMÉRATION 

Le 21  février dernier le Sénateur (Verts) Guillaume Gontard était encore à Fontaine aux côtés des élus communistes pour donner des leçons de gestion au gouvernement !

La bateau ivre de la Métro fait eau de toutes parts. La fuite en avant ne change rien à la donne et les coups de com’ pour couvrir les bruits de casseroles ne servent à rien. L’hebdomadaire « Le Point » à paraitre demain place Eric Piolle « en panne ».

Malheureusement c’est toute la ville et maintenant l’agglomération entière qui sont paralysées sur tous les plans. Pas seulement Eric Piolle. Les gonflettes de mots de Christophe Ferrari (PS repenti) ne sont d’aucun secours.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *