GRENOBLE-HABITAT : M.BOILEAU (Verts/Ades) MET UNE FAMILLE à la RUE

CONTOURNEMENTS : LIBÉRER GRENOBLE DU TRANSIT
DÉPLACEMENTS et ATTRACTIVITÉ : GRENOBLE UNE VILLE à NOUVEAU POSITIVE

Selon le site du Dauphiné Libéré une famille a apporté son camion de déménagement devant le siège de Grenoble-Habitat présidé par Maryvonne Boileau l’élue (Verts/Ades) chargée de la politique de la ville . Présidence que ne précise pas le DL…

Une famille de cinq personnes, les parents et leurs enfants de 3, 7 et 10 ans, accompagné de l’Alliance Citoyenne a emménagé au siège de Grenoble Habitat. Le bailleur leur avait promis un appartement mais le jour du déménagement, la famille apprend que leur appartement est déjà occupé.

CELA FAISAIT 25 ANS QU’IL HABITAIT TEISSÉRE

Cela faisait 25 ans que M. Mamouni habitait Grenoble, quartier Teisseire. « Comme je suis en invalidité, il y a deux ans, mon médecin m’avait conseillé d’habiter dans une région plus ensoleillée. Alors avec ma femme on a décidé d’emménager à Nîmes ». Finalement, il se rend compte qu’il n’y fait pas si chaud que ça, il décide alors de revenir à Grenoble. « J’ai fait ma demande de logement  à Grenoble Habitat qui m’a proposé un T4, rue Georges Lafourcade à Teisseire. Ils m’ont envoyé une convocation avec signature du bail ». M. Mamouni entame toutes les démarches administratives (changement d’adresse, école, caf, assurances…) et il rend son appartement.

LA MAIRIE NE VEUT PAS INSCRIRE SES ENFANTS à L’ÉCOLE 

La signature du bail devait se faire le 13 avril. « j’ai donc loué un camion, mis mes meubles dedans direction Grenoble pour signer et emménager dans la foulée ». Mais le 13 avril, à Grenoble Habitat, on lui dit que l’appartement est occupé et que le locataire ne souhaite pas le quitter. « C’est une histoire de fou, depuis, je vis l’enfer, je dors dans ma voiture, ma famille est à droite à gauche. La mairie ne voulait pas inscrire mes enfants à l’école parce que je n’ai pas de justificatif de domicile ». (source site du DL)

LA FRATERNITÉ de Claude COUTAZ (Verts/ades) à des LIMITES 

A noter au passage la logique  municipale qui annonce à grand renfort de com’que les enfants des étrangers irréguliers sont accueillis dans les écoles – domicile ou pas- mais qui refuse des enfants sans justificatif de domicile. On s’étonne que Me Claude Coutaz élu (Verts/Ades) qui demande en toute occasion de « faire preuve d’un peu d’humanité » ne se manifeste pas ? A moins que sa fraternité ne soit limitée à ses clients étrangers ?

On retrouve cette gestion miraculeuse du logement social par Maryvonne Boileau qui avait déjà expulsé un étranger !  Ailleurs c’est Eric Piolle président d’Actis qui ne bouge pas le petit doigt pour les locataires de Jouhaux victimes de la délinquance ou bien pour cette habitante de la rue Raoul Blanchard victime d’un locataire qui a deux logements HLM ou encore les habitants de l’immeuble Polaris sur la Presqu’ile auxquels avec son compère Hakim Sabri autre élu (Verts/Ades) Président de la compagnie de chauffage ils imposent 17 ° en plein froid.

LES PRÉSIDENTS d’ACTIS et de GRENOBLE-HABITAT N’EXISTENT QUE POUR LA COM’ 

Mais il est très étonnant que médiatiquement les noms de ces élus responsables  qui font tant de com’ sur leur actions à la présidence de ces organismes, disparaissent complètement lors de tous ces conflits.

Dans le DL on ne lit plus que les noms de tel ou tel directeur (très nombreux) de départements qui répondent tandis que le président est aux abonnés absents. Il ne nous semblait pas que les élus Verts/Ades et de la France Insoumise (!) mettaient en cause le lampiste quand ils attaquent une société !
Maryvonne Boileau et Eric Piolle vont devoir répondre de leur bilan dans ces domaines aussi. Leur sondage selon lequel 70% des locataires des HLM sont satisfaits de la gestion du Grand Timonier ne suffira pas..

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *