HIER LES QUAIS EMBOUTEILLÉS COMME TOUS LES JOURS

LE JARDIN de VILLE Á NOUVEAU ENVAHI de VOITURES le 1 er MAI
CHAUFFAGE URBAIN : LES TARIFS AUGMENTERONT APRES LES ÉLECTIONS

Cette image prise hier lundi 30 avril,  à 15 h30, une heure creuse un jour creux témoigne mieux que tout de l’incohérence du plan de circulation Piollesque.  » M.Tout va bien » a réussi à faire progresser Grenoble au moins dans un classement: celui des embouteillages. Alors que l’immobilisme de la municipalité Destot secondé par la Députée Geneviève Fioraso  avait hissé Grenoble à la 10 eme place des villes les plus embouteillées de France, l’activisme d’Eric Piolle en 4 ans frise l’exploit: Grenoble a gagné 4 places et elle est désormais la 6 eme de France.

En parallèle elle a disparu de tous les classements d’attractivité

OU SONT LES + 171 % de VÉLOS ANNONCÉS par Eric PIOLLE ? 

Où sont les +171% de vélos qu’E.Piolle avait prévu et qui ne sont que 5% ? (DL, 20-4-2018). Pas sur Agutte Sembat, mais pas sur les quais non plus. On en remarque au milieu des voitures sur le boulevard Gambetta. L’enfumage de Yann Mongaburu (Verts/Ades) qui mélange les données sur plusieurs années permet d’échapper au nombre exact d’abonnés au vélo dans l’agglomération. Ce serait moins de 5 000 pour 450 000 habitants selon des sources sérieuses. Chaque fois que Jean-Claude Peyrin pose la question dans les instances de l’agglomération ou il siège, il ne reçoit pas de réponse.

L’AUGMENTATION de la POLLUTION a SUIVI LES EMBOUTEILLAGES 

Evidemment, l’augmentation de la pollution a complètement suivi celle des embouteillages. Les chiffres publiés sont accablants. La fermeture de Grenoble engendre des reports de circulation considérables sur des voiries non prévues pour les absorber: rues Hoche, Lesdiguières, cours Berriat, place Championnet et les quais.  Sur toutes ces voies les piétons sont sacrifiés par la suppression des feux qui a pour but d’accélérer la circulation!

1800 à 3000 VOITURES à L’HEURE sur les QUAIS 

Quais sur lesquels un riverain a compté de 1800 à 3000 véhicules à l’heure sur une voie , bloqués le plus souvent. Pour les habitants, pour les commerçants cette file de voitures ininterrompue est une nuisance considérable pour la qualité de vie et l’activité économique.

Le Groupe d’Analyse Métropolitain ( GAM) reprenant les statistiques de pollution émanant de l’organisme de contrôle et publiée par  » Grenoble Coeur » lance une campagne de plaintes à déposer auprès du Procureur de la République. Le GAM fournit un modèle de plainte à télécharger. 

Notre collectif ne peut qu’inciter les Grenoblois à se manifester en s’associant à cette initiative. Ce n’est que par un faisceau de protestations que la municipalité Piolle reculera.

LE GAM LANCE UNE CAMPAGNE de PLAINTES AUPRÉS du PROCUREUR 

Le recours à la justice est logique en démocratie même si depuis des lustres le système mis en place par le clan Avrillier/Comparat a protégé les élus de gauche et Verts et a permis son instrumentalisation afin tenter de disqualifier ses adversaires les plus sérieux.  Il faut quand même tout tenter pour que le parquet se saisisse du dossier. Ce serait un moyen de corriger les effets désastreux des décisions de la municipalité Piolle avant d’en finir dans deux ans.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *