DIÉSEL EN 2019 : POUR CIRCULER UN GYMKHANA ENTRE les RÉGLEMENTATIONS

A partir de 2019 les voitures diesel ne pourront plus circuler rive droite du Drac mais seront autorisées rive gauche ! C’est l’aboutissement du plan génial annoncé à grand renfort de publicité par Eric Piolle repris niaisement par certains médias nationaux sur la base de l’AFP locale.

LES VÉHICULES LES PLUS POLLUANTS INTERDITS dans 9 COMMUNES de la RIVE DROITE

En effet la zone de basses émissions qui interdit la circulation des véhicules de livraison les plus polluants s’applique au seul centre ville élargi de Grenoble, mais sera étendue à 9 communes de la rive droite au 1er janvier 2019.

Comme l’a expliqué Fabrice Hugelé Vice Président  (ex PS) vidé de la Métro et donc plus contraint de mentir :  « Chaque jour, ce sont près de 3 500 poids lourds qui circulent dans l’agglomération. Les populations de la rive gauche du Drac n’ont pas à subir l’A480 aujourd’hui et les reports potentiels des circulations professionnelles au diesel demain sur un itinéraire bis qui courrait de Noyarey à Seyssins !» a t il expliqué à Place Gre’Net.

L’AUTOMOBILISTE DEVRA S’ARRÊTER POUR COMPRENDRE SES DROITS

En clair les véhicules estampillés Crit’air 5 pourront circuler d’un côté de l’agglomération mais pas de l’autre. La pollution ne franchissant évidemment pas la rivière…

Le malheureux automobiliste devant s’arrêter sur le bas-côté pour chercher à comprendre si sa vignette (Crit’air 5 , Crit’air 4 , Crit’air 3 … ) lui permet de rouler et où !  On lui souhaite bien du plaisir. Peut être un stage de redressement  est il programmé ?

Avec ce seul exemple on mesure la proximité avec les réalités de MM Piolle, Ferrari et Mongaburu. Ils ne savent ce que signifie  courir après les commandes, les livraisons, les échéances. Leurs raisonnements en chambre produisent des règles absurdes.

UNE TOTALE ABSENCE de VISION GLOBALE

Ce qui frappe en même temps est l’absence de toute vision globale, de  capacité à produire du collectif afin de prendre des mesures pratiques, lisibles par tout le monde et claires à énoncer. Ils sont ballotés par les bureaux et prennent des décisions de chefs de bureaux ignorant ce que décide le service voisin. En bref pas à la hauteur de leur mandat, malgré leurs rodomontades ridicules.

LA MÉTRO EST BIEN UN BATEAU IVRE

De plus le contrôle de ce capharnaüm est évidemment impossible car on voit mal la police nationale mettre en place des brigades entières en train de déchiffrer les pastilles sur les pare-brises. L’automobiliste étant en situation légale côté Fontaine et illégale en ayant traversé le pont de Catane.
Cette usine à gaz dans laquelle tout le monde se perd est une production de ce bateau ivre qu’est la Métro.

URBANISME, DÉPLACEMENTS : TOUT et SON CONTRAIRE

Les élus PS/PC et Verts/Ades sont aussi incohérents en matière de lutte contre la pollution qu’ils le sont en matière d’urbanisme. Ils ferment Grenoble à la circulation, déplacent la pollution et tuent le commerce en autorisant en même temps à St Martin d’Hères 24 000 M2 de surfaces commerciales, temple de la consommation et de l’automobile.

VU de L’EXTÉRIEUR GRENOBLE DEVIENT IMPÉNÉTRABLE

Ce message punitif illisible en matière de diésel s’additionne à tous les messages anxiogènes qui font tant de mal à l’attractivité de Grenoble. Vu à distance plus personne ne sait dans quelles conditions il peut se rendre à Grenoble. En résulte ce bouche à oreille mortel selon lequel Grenoble devient impénétrable. Eric Piolle et ses amis portent une très lourde responsabilité et tous les chômeurs que produisent leurs annonces désastreuses devaient se retourner contre eux.  Car les commerces fermés, les services qui partent et les emplois de vendeuses et vendeurs supprimés sont la conséquence directe de ces pantalonnades.

En 2019 la situation de l’agglomération va être ubuesque et si les médias nationaux font enfin leur travail elle sera une risée nationale avec son porte drapeau le « président » Ferrari…

UN GYMKHANA ENTRE LES RÉGLEMENTATIONS POUR CIRCULER dans L’AGGLOMÉRATION

Ce sera l’année pendant laquelle Grenoble sera définitivement fermée à la circulation automobile par Agutte Sembat alors que s’achévera le produit d’appel de 24 000 M2 de surfaces commerciales à quelques pas, à l’entrée de St Martin d’Hères.

L’année ou les véhicules diesel devront effectuer un gymkhana entre les réglementations pour circuler dans l’agglomération ou la traverser, interdit d’un côté, autorisés de l’autre.

En fin de mandat la preuve irréfutable de la crédibilité des phares de l’occident que nous avons la chance de compter à la tête de la Métro et de la municipalité de Grenoble derrière le Grand Timonier. Ils ont bien fait entrer Grenoble -qui les attendait-  dans le XXIeme siècle.  A reculons.
Source : article Périmètre trop restreint, contrôles impossibles… les difficiles premiers pas de la zone à circulation restreinte de la métropole grenobloise | Place Gre’net– Place Gre’net

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *