TELEGRENOBLE : Alain CARIGNON EXPLOSE le BILAN PIOLLE

Offensif, convaincant, convaincu lui-même, l’interview d’Alain Carignon par Christophe Revil sur TeleGrenoble fera date. L’ancien Ministre explose le bilan Piolle (« son arrogance idéologique lui aura été fatale ») et développe ses solutions concrètes pour requalifier Grenoble. A lire les réactions sur les réseaux sociaux, à côté des sempiternels répétiteurs sur la condamnation, Alain Carignon fait mouche.

GRENOBLE TRAVERSE UNE CRISE MORALE, ÉCONOMIQUE et SOCIALE 

Sur tous les sujets Alain Carignon arrive avec des propositions concrètes, se moquant des « élus locaux qui prétendent connaitre et définir exactement nos modes de vie dans 20 ou 30 ans » mais incapables de traiter les problèmes d’aujourd’hui des grenoblois.  Un festival d’idées qui changent le niveau du débat habituel grenoblo-grenoblois.

A cause d’Eric Piolle  » Grenoble traverse une crise morale ( la municipalité a trahi ses 120 engagements) une crise économique ( la ville perd des emplois et son attractivité) une crise sociale ( la paupérisation et la perte de la valeur des biens s’accélèrent) « .

UNE SÉRIE DE MESURES CONCRÈTES POUR LUTTER CONTRE LA DÉLINQUANCE

Sur la lutte contre l’insécurité dont il rappelle les chiffres cruels (8000 actes de délinquance de plus à Grenoble que dans une ville comparable, Alain Carignon est précis: caméras de vidéo surveillance ( « E.Piolle a donné un permis d’agir à la délinquance en annonçant leur suppression ») renforcement et armement de la police municipale, organisation intercommunale des collectivités volontaires pour une vidéo surveillance  avec captage des numéros d’immatriculation des véhicules volés, habilitation des gardiens d’immeubles et des cadres municipaux volontaires pour dresser procès verbal, gratuité des transports en communs pour les policiers, les CRS et les gendarmes, convocation des familles dont les mineurs sont dealers pour avertissement, amendes puis demande d’expulsion par décision judiciaire comme nombre de villes le font, critère de tranquillité publique dans les attributions de logements, pas plus d’un tiers de HLM par quartier, installation des activités municipales répartis dans la ville comme instrument de la déqualification  dont le Maire lui-même à Villeneuve….

RE-QUALIFIER GRENOBLE ET SES QUARTIERS

Une batterie de mesures concrètes qui témoignent selon Alain Carignon qu’en matière de lutte contre la délinquance  » le Maire est le premier responsable de l’action ». 

Christophe Revil permet à Alain Carignon d’exposer le « big bang municipal » qui permettra de « re-qualifier Grenoble et ses quartiers ». Il cite de nombreux exemples : » les services de la mairie et le Maire à Villeneuve, GEG à Jouhaux, Eau de Grenoble et la police Municipale à Mistral » et  l’Agence d’Urbanisme qui a conçu Villeneuve et qui est installée rue Lesdiguières et sera transportée à Villeneuve ».

Mais L’Alma recevra les agences de Grenoble Habitat, de Eau de Grenoble, de GEG installée bd Gambetta ou place Vaucanson afin que la rue Très Cloitres soit mixée, comme Teisseire le centre d’Information jeunesse de l’avenue Agutte Sembat.

AVEC NEYRPIC LA MÉTRO DÉMONTRE QU’ELLE EST UN BATEAU IVRE

Neyrpic démontre que « la Métro est un bateau ivre. D’un côté l’exécutif annonce qu’il est pour la décroissance , les modes doux de déplacements, le refus de la consommation effrénée et de l’autre il installe 24 000 M2 de surfaces commerciales avec accès voiture et stationnement aux portes de Grenoble » .

SI LE MAIRE DE GRENOBLE LE DÉCIDAIT, NEYRPIC NE SE FERAIT PAS

« Si le Maire de Grenoble décidait que ces 24 000 M2 de Neyrpic ne se réalisent pas, comme il est le premier groupe de la majorité à la Métro, ses élus occupent les responsabilités essentielles – dont l’urbanisme- il indiquerait qu’il y a rupture du contrat majoritaire et le projet ne se ferait pas » ajoute Alain Carignon.

« De plus s’il était pragmatique il réviserait son plan de circulation, fermant  l’entrée de Grenoble et qui va  diriger les consommateurs vers ST Martin d’Hères et Neyrpic … »

Alain CARIGNON N’A PAS ÉCARTÉ L’HUMOUR CONTRE LUI-MÊME 

Un festival de bon sens qui n’a pas écarté l’humour contre soi-même : « vous voulez dire que je suis vieux, condamné, du monde ancien ? » a t il lancé à Christophe Revil.

Rappelant qu’une vie « ce sont des hauts et des bas, des réussites et des échecs, des fautes, des chutes et des départs … cet itinéraire  peut être utile à Grenoble qui a besoin de courage pour affronter la gangrène, d’expérience pour agir vite , de nouvelle frontière pour redonner l’espoir de conquête » a expliqué Alain Carignon.

Ajoutant que « le monde ancien est celui des 50 réalisations qui font le Grenoble d’aujourd’hui , ce monde de réalisations concrètes à de l’avenir devant lui » .

UN MÉLANGE EXPLOSIF POUR LA MUNICIPALITÉ PIOLLE 

Au détour d’une réponse citant la fermeture des bibliothèques, l’asphyxie de la diversité culturelle et opposant ses réalisations et le formidable foisonnement culturel qu’il avait soutenu Alain Carignon a lancé « je suis aussi l’avenir de la gauche à Grenoble ».

Ce mélange d’analyse, de hauteur de vue et de concret, de connaissance du terrain est explosif pour la municipalité Piolle parce qu’il correspond à l’attente des Grenoblois.

PRESQU’ILE : « 1 ME D’ESPACES VERTS PAR HABITANT, UN IMMEUBLE HLM OU LES HABITANTS ONT GELÉ… »

Lorsque Christophe Revil répète la propagande municipale sur les « éco-quartiers », Alain Carignon lui réplique «  vous plaisantez ? La presqu’ile c’est 1 M2 d’espaces verts par habitant, un immeuble HLM dans lequel les habitants ont eu froid tout l’hiver et l’annonce qu’il n’y aurait pas un déplacement voiture supplémentaire dans le quartier en 2030 alors qu’on ne peut déjà plus stationner » .

ESPLANADE : UNE DENSITÉ à L’HECTARE SUPÉRIEURE à M.DESTOT et 140 PLATANES ABATTUS

Ou bien sur l’esplanade : « une densité à l’hectare pire que Michel Destot, 900 logements qui vont supprimer la dernière ceinture verte du nord de Grenoble en abattant 140 platanes ». Dénonçant au passage l’engagement de campagne non tenu d’Eric Piolle de revoir tous les grands projets urbains de la municipalité Destot .

A.CARIGNON: ANCRÉ dans le MONDE d’AUJOURD’HUI et  FORMIDABLE ÉCLAIREUR pour DEMAIN

Au milieu de tout cela les extraits diffusés de Jean-Pierre Barbier ou Matthieu Chamussy apparaissaient dérisoires, comme d’un autre monde -l’ancien- avec l’humour gras satisfait de soi ou la politicaillerie de village. Comme si échappait à la classe politique locale le formidable appel d’air qu’attendent des grenoblois désespérés dont beaucoup ne savent pas s’ils pourront encore tenir deux ans.

Comme s’il existait en effet deux planètes. Sur Telegrenoble Alain Carignon démontre qu’il vit la ville dans toutes ses fibres, qu’il est ancré solidement dans le monde d’aujourd’hui et demeure un formidable éclaireur pour le monde de demain.

F.T

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *