QUAIS: LES COMMERCES PÉNALISÉS par les ORDURES

Des commerçants des quais nous alertent. les dépôts d’ordures pénalisent gravement leur activité. L’une d’elle est contrainte de louer un camion pour emmener ces ordures afin de dégager la rue. D’autres envisagent de les déposer sur les escaliers de la mairie.

L’inenarrable  Antoine Back (Verts/PG) qui fait coller des panneaux régulièrement pour annoncer qu’il visite le quartier (!) n’a pas encore pris la peine de voir ce qui crève les yeux. En Piolland la réalité est virtuelle, celle qui est officielle résulte de cet affichage qui démontre l’attention de nos élus et ça doit suffire à notre bonheur.

Plutôt que de mobiliser les services municipaux à poser des panneaux pour annoncer les visites et les réunions d’élus, ne pourraient-ils pas les affecter à la propreté ?

La municipalité Piolle n’a pas vu non plus que le seul immeuble qui fait tâche, qui n’a pas appliqué l’arrêté municipal de ravalement appartient à la ville. Faut il que les visites de quartier soient un leurre pour qu’une telle situation se pérennise .

LES RIVERAINS et les COMMERÇANTS S’ÉCHAUFFENT 

Les riverains et les commerçants des quais ne l’entendent pas de cette oreille qui s’échauffe d’ailleurs. Il pourrait se dessiner d’autres conduites de Grenoble. Dans aucun quartier la municipalité ne prend en compte l’activité économique génératrice d’emplois et de recettes. Au contraire.

Visiblement le système mis en place ne répond pas aux besoins de la population. Ça déborde. Faut il attendre la fin du XXI ème siècle dans lequel le Grand Timonier nous fait entrer pour que ce problème soit résolu ?

Plutôt que tous les plans sur la comète pour un futur dans lequel on espère bien qu’Eric Piolle ne sera plus à la tête de Grenoble, ne pourrait il pas s’attaquer à des questions simples ? Ne serait ce pas d’ailleurs le moyen d’assurer une crédibilité à ses dogmes ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *