ABBAYE-CHATELET : LE DERNIER ESPACE VERT SUPPRIMÉ

SUPPRESSION des FEUX : Les PIÉTONS MIS EN DANGERS
CAIRN: E.PIOLLE PRÉFÈRE LA MONNAIE LOCALE AUX PROBLÈMES LOCAUX

 

Ça faisait tâche. il restait quelques arbres et de la verdure au coeur du quartier Abbaye-Châtelet : la bétonisation progressait autour de ce terrain mais les habitants pensaient sauver la possibilité de disposer d’au moins un espace vert  dans le quartier. Cette semaine les arbres ont été abattus sans ménagement et le panneau du permis de construire a été affiché. C’est fini.

L’EMPLACEMENT des CERISIERS DU JAPON GOUDRONNÉS…

La densification intensive du quartier se poursuit malgré les protestations de certains habitants auxquels on supprimait le soleil et la vue sur les montagnes par une autre construction.

Ces jours derniers Eric Piolle aura fait goudronner les emplacements des cerisiers du japon de la place de la gare abattus sans raison. Il aura fait abattre les grands sujets du square Silvestri afin de transporter les terrains de basket de Hoche pour pouvoir densifier encore le parc!

Les habitants de l’avenue Félix Viallet auront alerté Alain Carignon : il manque 14 arbres depuis 4 ans dans l’avenue aux emplacements réservés !

Mais partout dans la ville on nous adresse des images d’arbres manquants et les grenoblois demandent  à Alain Carignon de se rendre sur place et d’intervenir. Contrairement à ses affirmations mensongères la municipalité Piolle n’a prêté aucune attention à ce sujet. Il manque des centaines d’arbres depuis des années dans les emplacements réservés.

LA MUNICIPALITÉ COMMUNIQUE SUR LES BRINDILLES QU’ELLE PLANTE

La municipalité communique sur les brindilles qu’elle plante alors qu’elle supprime des grands sujets comme on vient de le voir encore square Silvestri .

Les grenoblois sont victimes d’une pollution accrue du fait de ce double phénomène : de plus en plus de densification et d’habitants et de moins en moins d’espaces verts.

Pendant ce temps le conseil municipal débattait de la création d’une… monnaie locale tout à fait prioritaire sur la défense de l’air que nous respirons. Aucun élu au sein du Conseil municipal n’a interpellé le Maire sur cette suppression des espaces verts dans la ville. Seul Alain Carignon est à nouveau intervenu pour dénoncer ce véritable scandale.

Les images ne trompent malheureusement pas.  Elle ne sont pas exhaustives de l’ampleur du désastre.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *