METRO: F.HUGELÉ ( exPS) DEMANDE la DÉMISSION de C.FERRARI ( PS REPENTI)

PRESQU'ILE : LES VOITURES NE SAVENT PAS OU STATIONNER...
FERMETURE de GRENOBLE : "GRENOBLE à COEUR" REPREND ESPOIR

 » Lorsque j’ai fait de même en 2017, le président de la Métro m’a demandé de lui remettre ma vice-présidence à la Métro. S’apprête-t-il à aller au bout de sa démarche et à en faire autant ?  » demande Fabrice Hugelé (ex PS) Maire de Seyssins en apprenant la démission du PS de Christophe Ferrari  (DL du 11/3/18) . En d’autres termes l’actuel Président de la Métro devrait démissionner.

L’ATTELAGE de la MÉTRO BRINQUEBALE de PLUS EN PLUS

L’attelage métropolitain brinquebale de plus en plus. Christophe Ferrari a été contraint par les Rouge/Verts Grenoblois de faire démissionner  Fabrice Hugelé qui s’était rapproché de la République en Marche. Crime de lèse-majesté pour eux.  Il avait pourtant multiplié les déclarations pour plaire aux Rouge/Verts.

Mais si, comme le dit Christophe Ferrari,  seul  « le territoire m’intéresse » et si il juge « qu’on est toujours plus opératifs localement » pourquoi donc, sacrebleu, se séparer de Fabrice Hugelé pour des raisons partisanes?

Mais le factotum d’Eric Piolle ne dispose d’aucune marge. Il n’a pas été choisi pour rien par la municipalité Piolle. Il fallait un exécutant des basses oeuvres qui soit aussi un paravent transparent au tempérament bureaucratique pour pouvoir diriger eux-mêmes la Métro.

C.FERRARI PREND LA POUDRE D’ESCAMPETTE… 

Mais l’homme qui annonce relever un défi par semaine(!)  prend.. la poudre d’escampette du PS . Car ce parti va réaffirmer son engagement social démocrate et ça n’est pas tolérable pour l’extrême gauche locale. Il suit la méthode d’un autre  courageux Yannick Belle passé de PS à … rien de façon à ratisser large à Sassenage. Maintenant que sa famille politique est dans les choux, Christophe Ferrari  préfère se mettre aux abris. Non pas pour se rapprocher du Macronisme – les Rouge/Verts grenoblois qui le maintiennent à la présidence ne le toléreraient pas- mais pour rejoindre  un groupe un peu plus minoritaire encore.

…ET SE RAPPROCHE du GROUPUSCULE de B.HAMON 

Comme le dévoile Fabrice Hugelé pour se rapprocher du groupuscule de Hamon:  « le président de la Métro se rapproche un peu plus encore de Benoît Hamon dont il a été un soutien très actif pendant la campagne présidentielle  » explique t-il au Dauphiné ( 12/3/18). Dans cette « niche » à moins de 5% copie conforme du programme totalement hors sol des Rouge/Verts, il ne risque pas de déplaire à ses mandataires.

« QUITTER LE PS EST POUR MOI UN ACTE MILITANT » (!) 

Bien entendu ça mouline toujours du vide avec les mots, pourvu que ça ronfle. Christophe Ferrari affirme -Napoléonien de Pont de Claix-  : «  Je ne m’interdis rien pour l’avenir, mais (…) quitter le PS est pour moi un acte militant «( !)

LE MOMENT ÉTAIT VENU de PROUVER SES CONVICTIONS et SA LOYAUTE 

Lui qui a pendant 30 ans donné des leçons de loyauté et n’a pas hésité à s’opposer à des dirigeants départementaux  pas assez dévoués à sa formation selon lui , qui collait à François Hollande, voilà qu’il abandonne en rase campagne. Pourtant le moment était venu de les prouver, sa conviction social démocrate, sa  loyauté et son dévouement en faisant don de l’engagement du Président de la Métro pour contribuer à reconstruire une formation censée représenter ses idées.

UN FACTOTUM QUI A UN PROBLÉME de COLONNE VERTEBRALE POLITIQUE

Mais quand on se fait élire président d’une agglomération pour jouer le factotum d’Eric Piolle et lui passer – chéquier en mains- tous ses caprices au détriment des grenoblois, quand on abandonne tous les postes clefs à ceux dont on dépend totalement , quand on joue les maquignons en échangeant la réalisation d’un pharaonique et inutile Planétarium à Pont de Claix contre le financement de la fermeture de Grenoble par la Métro, c’est bien qu’il existe un problème d’existence et de colonne vertébrale politique.

LE PROGRAMME d’HAMON et des ROUGE/VERTS GRENOBLOIS: BEAUCOUP de DÉGATS 

Cette confirmation n’est pas une bonne nouvelle pour notre Métropole.  Sans cap, sans chef, sans leadership elle ne peut pas renouer avec l’attractivité et faire à nouveau envie aux Français. Le programme d’Hamon ajouté à celui des Rouge/Verts grenoblois c’est beaucoup de dégâts en perspective.

G.LISSY (PS canal historique) : UN APPARATCHIK SANS RÉACTION D’HONNEUR

Guillaume Lissy le Président du groupe PS canal historique à la Métro annonce continuer à soutenir Ferrari . Cet apparatchik n’est pas à la hauteur politique de la réaction d’honneur que mériterait un tel acte. Il préfère sauvegarder les postes et le statut quo, plutôt que d’incarner un sursaut. Un comportement de boutiquier au moment ou l’agglomération avait besoin d’élus courageux.

C.FERRARI CRACHE DANS LA SOUPE…

D’autant que Christophe Ferrari crache fortement dans la soupe: « Aujourd’hui, l’écart est trop grand entre les discours nationaux du PS et les réalités de la vie quotidienne de nos concitoyens. Le PS ne parle qu’à ceux qui vont bien, jamais à ceux qui sont isolés ou rencontrent des difficultés. Il y a désormais une forme d’élitisme au PS. »

…ET G.LISSY N’ESSUIE MÊME PAS LES CRACHATS 

Pour G.Lissy pourtant membre du PS  «  sa décision  ne remet nullement en cause nos convictions et nos engagements communs autour des valeurs de la gauche. Il reste, bien évidemment, membre du groupe PASC dont il garde le soutien entier. »  Sa langue de béton n’essuie même pas les crachats.

LA SEULE OSSATURE IDÉOLOGIQUE de la MÉTRO EST CELLE des ROUGE/VERTS 

La signification est claire. La seule ossature idéologique sur laquelle repose la Métro est celle de la municipalité Piolle. Les comparses virevoltent dans le désordre , se contentent des apparences avec quelques vice-présidences rémunérées au contenu vide. Il s’agit d’achever le mandat, d’arriver en gare en laissant  les mains libres aux Rouge/Verts grenoblois. Les L.Bustos, C.Ferrari, G.Jullien et autres Raphaël Guerrero ,Christophe Mayoussier, Yannick Ollivier, Françoise Audinos ,Françoise Cloteau ,Marie-José Salat ,Bertrand Spindler ,Alberte Desserts  comptent pour du beurre. Ce qui n’interdit pas l’argent du beurre.

C.FERRARI ROMPT LE CONTRAT INITIAL: IL DEVRAIT DEMISSIONNER 

Le départ du PS de Christophe Ferrari justifierait en effet sa démission.Il y a rupture du contrat initial. Ce qui a été reproché à Fabrice Hugelé vaut pour lui. Mais le Président de la Métro préfère se « corneriser » un peu plus et se ranger dans une faction ultra minoritaire aux idées mortifères pour l’agglomération grenobloise. Pour coller à la dérive grenobloise.

Décidément notre territoire n’a pas de chance. Il lui manque cruellement un élu local qui incarne la réaction de survie dont il aurait tant besoin.

Guy JULLIEN EST POUR E.MACRON et JL MELENCHON…

NB Le malheureux Guy Jullien Maire de Veurey a qui vient d’être octroyé une vingtième Vice Présidence et qui, en échange,  se fait le porte parole discipliné de la municipalité Piolle  (Verts/PG) pour expliquer que tout va bien à Grenoble ajoute à la confusion en rappelant qu’il a parrainé Macron… (DL du 13/3/18) et qu’il soutient Ferrari. Être pour Macron et en même temps le serviteur zélé des Mélenchonistes grenoblois démontre qu’il n’a pas tout compris. Ni de la politique, ni de son importance , ni du rôle qu’on lui fait jouer. ça fait beaucoup.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *