FÉLIX VIALLET: les HABITANTS RÉCLAMENT des ARBRES

ANNIVERSAIRE des JO : E.PIOLLE REFUSE D'AVOUER LES CHIFFRES
LISTE S.GEMMANI (app PS) : "PEU IMPORTE LE FLACON..."

Depuis près de 4 ans (!) manquent 14 arbres dans les emplacements réservés sur la seule Avenue Félix Viallet. Aucun conseil citoyen  » indépendant » n’a alerté la municipalité. Aucun collectif si préoccupé de la pollution n’a mesuré ce que cela représentait de CO2  supplémentaire et de montée des ilots de chaleur qui font augmenter la température de la ville.

PLUS IL FAIT ENTRER DANS LE XXI eme SIECLE, PLUS LES GRENOBLOIS RÉGRESSENT 

Des habitants ont à nouveau appelé Alain Carignon pour lui faire constater les faits que les « tours de quartier » de l’inénarrable Antoine Back (Verts/Ades) ont visiblement ignoré.

Plus Eric Piolle explique au monde que grâce à Lui  Grenoble entre dans le XXI eme siècle, plus les grenoblois régressent dans leur vie quotidienne y compris et d’abord en matière de pollution et d’environnement.Comment peut on laisser des années s’écouler sans planter des arbres aux emplacements réservés?

L’ABSENCE d’ARBRES N’EST PAS L’EXCEPTION MAIS LA NORME

Car la situation de l’avenue Félix Viallet n’est pas l’exception mais la norme. Qui comptabilisera enfin le nombre d’emplacements d’arbres vides depuis des années et des années? La municipalité fait envoyer régulièrement aux Unions de Quartiers la comptabilité des arbres arrachés et plantés mais se garde bien de publier celle des arbres manquants et les ses conséquences sur la pollution.

DES CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ des GRENOBLOIS 

Comme à sa triste habitude elle multiplie une com’ bureaucratique et tatillonne qui rend compte du fonctionnement municipal afin de cacher ses manques criants qui mériteraient sa décision politique. Sur chaque dossier le mode de gestion révèle la fausseté des Rouge/Verts qui a pour objet de faire oublier les conséquences sur la santé des Grenoblois et l’embellissement de la ville.

A L’APPROCHE des ÉLECTIONS E.PIOLLE VA SE BOUGER

Il est à espérer qu’à l’approche des élections, suite aux visites d’Alain Carignon qui l’amènent à réagir, la municipalité finisse par planter des arbres. Espérons que ce ne sera pas des brindilles. Mais il demeurera à établir avec précision ce qui aura été perdu toutes ces années sans arbres en termes d’accroissement de pollution, d’augmentation de la chaleur et des conséquences sur la santé des Grenoblois.  Car en la matière le temps perdu ne se rattrape pas.

SUR 114 DE COMBIEN de DÉCÉS la MUNICIPALITÉ EST RESPONSABLE? 

Puisque la municipalité clame que la pollution de l’agglomération est responsable de 114 décès chaque année, de combien Eric Piolle et ses amis élus Verts/Ades en sont ils responsables du fait de ses arbres qui manquent et des deux bouchons ( Rocade Sud et A 480) première cause de la pollution automobile qu’ils ont créé en refusant les élargissements depuis 20 ans ?

LES GRENOBLOIS NE SONT PAS DUPES

Pourquoi aucun chercheur, aucune thèse, aucun mémoire , aucun collectif, aucun organisme tel Air Rhône-Alpes, sensibles à ces questions environnementales ne se penche t il pas sur ces questions ? Sinon parce qu’elles sont l’objet d’une exploitation politique à profit électoral pour quelques uns.

En se révoltant à nouveau contre les 14 arbres manquants depuis près de 4 ans les habitants de l’avenue Félix Viallet démontrent que les Grenoblois ne sont pas dupes.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *