E.PIOLLE VEUT FAIRE de 2018 L’ANNÉE du SHIT

SMTC : Y. MONGABURU (Verts/Ades) MET LES FINANCES "SOUS TENSION"
LES UNIONS de QUARTIERS CLAQUENT LA PORTE

Plutôt que de tenir son engagement N°25  de gratuité des transports collectifs aux 18/25 ans, Eric Piolle préfère multiplier les gros clin d’œil appuyés et bien gras sur la légalisation du cannabis. Depuis le début de l’année il se multiplie sur les réseaux sociaux dont les jeunes sont friands afin de leur vendre son ouverture et sa grandeur d’âme. Son cynisme électoral racoleur est écoeurant.

SON ODE à la JEUNESSE : L’ACCÉS à la DROGUE POUR TOUS 

Il leur vend l’accès légal à la drogue pour tous. C’est son «ode à la jeunesse» qui en dit long sur sa considération de celle-ci. En mai 68 il était déjà «interdit d’interdire ». On a constaté le résultat qui a déboussolé des générations sans normes et affecté évidemment d’abord les quartiers populaires qui ne disposaient pas des garde-fous de la culture familiale. L’exemple de Villeneuve totalement géré dans cette culture de l’absence de sanction est édifiant : il est devenu le 9 ème quartier de France en matière de difficultés et les pires des crimes y ont été commis.

LES DANGERS POUR LE CERVEAU et du MÉLANGE DROGUE/ALCOOL 

La démagogie des élus Rouge/Verts fait un mal terrible à la jeunesse en l’encourageant dans ces pratiques alors que tous les médecins dénoncent les dangers de cette consommation sur le cerveau et celui décuplé que représente le mélange du cannabis et de l’alcool.

Eric Piolle cite la Californie qui légalise le cannabis. Croit il que les populations de Palo Alto ressemblent vraiment à la vie de nos cités ? Il cite  aussi comme exemples des contrées aussi attrayantes que l’Uruguay ou… la Corée du Nord !

PLACE GRE’NET : « 2018 L’ANNÉE du SHIT, L’IMAGE QUE LE MAIRE de GRENOBLE APPELLE à PARTAGER » 

« 2018 année du shit, l’image que le Maire de Grenoble appelle à partager sur facebook » indique Place Gre’Net. Personne ne sera étonné de la précipitation avec laquelle … Antoine Back (Verts/PG) a partagé l’annonce du Guide.

Bien entendu avec leur cynisme habituel les mêmes justifient leur mesure par les trafics contre lesquels ils ne luttent aucunement installant même dans les logements sociaux des cités les chefs de ces trafics, refusant toute sanction, ne signalant jamais à Tracfin un loyer payé en espèces.

LES MAFIAS ONT DÉJÀ AMORCÉ LEUR RECONVERSION dans les DROGUES DURES  

Ainsi après avoir laissé se développer l’économie souterraine de façon tentaculaire, si bien qu’elle est présente dans l’économie réelle dans des proportions inquiétantes, ils voudraient maintenant la légaliser elle aussi.  Sachant qu’en la matière les mafias ont déjà amorcé leur reconversion avec les drogues dures, ne pouvant interrompre le courant financier engendré par cette « économie ».

E.PIOLLE : UN LÂCHE ACCOMMODEMENT AVEC LA GANGRÉNE 

La posture d’Eric Piolle n’est qu’un lâche accommodement avec cette gangrène qui fait tant de mal à la santé des jeunes et des quartiers. Pour s’y attaquer il faut du courage, une volonté politique et une totale indépendance à l’égard d’un certain clientélisme électoral dont la gauche et les Verts sont les bénéficiaires. A ce jour seul Alain Carignon a démontré son désir de conduire un combat global contre tous les aspects du phénomène qui passe par l’urbanisme, les attributions de logements, les amendes et les sanctions de l’autorité municipale.

Visiblement par le redoublement de ses appels Eric Piolle démontre qu’il n’y est pas prêt. Au détriment des victimes et de Grenoble.

Source : article Légalisation du cannabis : Éric Piolle tente de relancer le débat sur les réseaux sociaux | Place Gre’net – Place Gre’net

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *