VILLAGE OLYMPIQUE: le CRI D’ALARME des HABITANTS ABANDONNÉS

André Xiberas, administrateur de l’Union de Quartier Village Olympique-Vigny Musset est bien connu des habitants. Depuis de nombreuses années il se bat pour son quartier. Malgré les déconvenues, les déceptions, les mensonges, la dégradation,  il ne baisse pas les bras.

Les municipalités Destot/Safar (PS) ont paupérisé ce quartier et même la lettre émouvante d’une militante de gauche expliquant en 2013 « pourquoi après 30 ans je quitte le village olympique «   n’avait pas réveillé de leur long sommeil les élus PS/PC alors au pouvoir local.

DEPUIS 2004 LES HABITANTS ATTENDENT DES INVESTISSEMENTS 

Depuis … 2004 les municipalités successives promènent les habitants de bonnes paroles.  En effet dés cette année-là un étude effectuée par les bailleurs sociaux rappelait que «suite à une demande exprimée par les habitants du quartier … la création … techniquement et financièrement possible … »  d’ascenseurs dans les immeubles dépourvus et en évaluant la faisabilité financière «  l’investissement et l’exploitation (coût d’investissement estimé à 53 000 euros «  et  concluait que «La ville de Grenoble, consciente des besoins en ce domaine, liés au vieillissement de la population et aux souhaits de certains locataires de vieillir dans leur quartier est très favorable à la réalisation de ce projet … »

Il note de façon polie que «  compte tenu de l’état très particulier du marché immobilier local » (!) l’équilibre financier est difficile à atteindre.  C’est la raison pour laquelle ce projet structurant et valorisant du Village Olympique nécessite la participation de l’ANRU, l’agence Nationale de Rénovation Urbaine.

LE PROJET D’ÉQUIPER DEUX PETITS IMMEUBLES EN ASCENSEUR EST AU POINT MORT 

14 ans plus tard (!) explique André Xibéras  » un projet d’équiper en ascenseurs deux « petits » immeubles de 4 à 5 niveaux et – sans lien obligatoire – de surélever d’un niveau ces immeubles, les nouveaux appartements éventuellement créés participant ainsi aux financements des coûts, installation et fonctionnement, des ascenseurs » est au point mort. Pourtant ce serait un timide premier pas vers la requalification du quartier permettant de maintenir la mobilité des personnes âgées, leur maintien dans le quartier et d’une « mixité » au moins générationnelle.

4 % DES CRÉDITS ANRU AUX HABITANTS du VILLAGE OLYMPIQUE en 10 ANS 

Dans le programme ANRU 1 – échelonné sur dix ans et défini sur le périmètre couvrant officiellement le Village Olympique et  Villeneuve  pour un montant de l’ordre de 90 M euros, la municipalité Destot/Safar (PS)  n’a fait bénéficier que de 4 % de ces crédits  aux habitants du Village Olympique. (voire aux bureaux d’un bailleur social) alors que  le nombre d’habitants de part et d’autre est proche.Le Village Olympique comporte,lui, 90 % de HLM.

 » UNE DÉGRADATION ET UNE PRÉCARITE PLUS FORTE AU V.O « 

La municipalité Piolle réussi à faire pire alors que Maryvonne Boileau (Verts/Ades) est chargée de la politique de la ville au Conseil Municipal. Elle présidait déjà l’OPHLM de 2001 à 2008 dans les années de forte ghettoïsation . En effet « prés de deux années de pseudo « Co-construction » se sont écoulées. Les habitants d’un quartier pourtant emblématique, ont été, au-delà de l’ignorance, exclus de toute considération. Les mots ne suffisants pas, je vous invite à parcourir les divers compte-rendus «estampillées » ANRU  » écrit encore André Xibéras. Pourtant les comptes rendus de réunion indiquent que, comparativement  à Villeneuve,  on constate « une précarité et une dégradation qui semble plus forte au VO ». 

AVANT MÊME LA CO-CONSTRUCTION, E.PIOLLE ANNONCE QUE VILLAGE OLYMPIQUE AURA ZÉRO 

« Ce « passif » n’a cependant pas empêché monsieur le maire de Grenoble d’annoncer en Assemblée Générale de L’Union de Quartier Village Olympique – Vigny Musset,dès le 20 mai 2016 (!), que le second projet – ANRU 2 – , n’inclurait aucun projet structurant en faveur du Village Olympique. Ceci signifiait déjà !,co-constrution ou pas, 0 euro et 0 % pour le Village, quelle que serait l’enveloppe ANRU 2. Égalité de traitement des habitants ?  » lance encore André Xibéras.

 » VOUS N’AVEZ de CESSE de VOUS RÉCLAMER de la CO-CONSTRUCTION, de la MIXITÉ, de l’ÉQUITÉ… »

Il alerte donc à nouveau les élus en leur rappelant  que vous « n’avez de cesse de vous réclamer de Co-construction, Mixité(s)… Équité. Pour quelle(s) raison(s) accepteriez vous que les habitants du Village Olympique en soient exclus ? De plus et en conséquence, pour quelle(s) raison(s) les habitants du Village Olympique ne pourraient ils disposer d’un service accessible à tous ? Pour quelle(s) raison(s) les habitants du Village Olympique  seraient il encore privés de la manne publique ? N’en seraient ils pas dignes ? « 

Gageons que cette nouvelle alerte ne fera pas plus bouger Eric Piolle que ses prédécesseurs. La paupérisation du Village Olympique , la progression de la délinquance, la spoliation des propriétaires produisent des résultats électoraux inespérés pour la gauche et les Verts.

LE PLAN GLOBAL d’Alain CARIGNON et des COLLECTIFS CITOYENS POUR EN SORTIR 

Le seul moyen d’en sortir est de soutenir le plan global proposé par Alain Carignon et les collectifs de citoyens qui travaillent avec lui. Réalisation d’ascenseurs dans les immeubles , ajout d’un étage privé, vente des HLM à leurs occupants afin de réduire le taux à moins du tiers. Comme l’a exprimé souvent Alain Carignon le Village Olympique devrait devenir l’un des quartiers les plus prisés de la ville. Son urbanisme aéré, la reconstitution des jardins , un embellissement, un entretien de haut niveau, la lutte contre la délinquance en convoquant les familles, instituant un critère de tranquillité publique dans l’attribution des logements HLM, l’installation de la vidéo-protection…  tout peut contribuer à en faire un quartier ou il fait bon habiter.

Il manque simplement une volonté politique de le faire. Il faut donc remplacer cette municipalité et élire une équipe qui désire vraiment rompre avec ces échecs dont seules les populations sont victimes. Pas continuer avec des élus qui vont faire la même chose avec des mots différents.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *