Alain CARIGNON : les VŒUX de la SOLIDARITÉ FACE à la DÉLINQUANCE

« Le restaurateur-courage » comme l’a appelé Alain Carignon a été applaudi par les 2 à 300 grenoblois rassemblés jeudi soir devant le restaurant Indochina quartier Hoche. William Taylor, le gérant,  avait été appelé a ses côtés par l’ancien Ministre qui voulait lui apporter son soutien.

LA DÉLINQUANCE PREND LE POUVOIR 

En effet le collectif Grenoble le changement, notamment, avait organisé des voeux de la solidarité face à la délinquance. Le quartier Hoche, comme les autres, est victime d’une délinquance prégnante qui prend le pouvoir petit à petit avec la complicité passive de la municipalité Piolle. Elle chasse les habitants « normaux » et veut faire fuir les commerçants en faisant chuter la valeur de leurs biens ou des fonds de commerce. Ils peuvent être repris dans de « bonnes conditions » afin de servir d’abri aux trafics. A Hoche, comme partout, les mafias progressent et les habitants désignent  des commerces qui ne sont plus que des façades.  Quelques grenoblois du quartier ont listé leurs voisins  partants et expliqué qu’ils n’entendaient pas, eux,  se laisser déloger par la délinquance malgré la difficulté à vivre au quotidien dans un tel climat.

UNE ROUE de SON VÉHICULE a ÉTÉ DÉVISSÉE 

La méthode est toujours la même et sans état d’âme. Elle va très loin : menaces, agressions puisque William Taylor a été blessé à l’arme blanche. Mais aussi acte criminel puisqu’une roue de sa voiture a été dévissée et il a perdu un pneu sur l’autoroute. Vitrines brisées, attaques la nuit. Sauf que William Taylor résiste. Il passe la nuit dans son établissement. Il dépose plainte, poursuit ses agresseurs et a réussi a en faire condamner deux à de la prison ferme.

Evidemment les représailles sont importantes. Mais il ne se laisse pas impressionner, sur de son droit au travail. L’organisation de ces voeux autour de lui et de son établissement était un témoignage fort que les grenoblois ne laissent pas faire et n’entendent pas baisser les bras.

Alain CARIGNON : « Le MAIRE DISPOSE des MOYENS d’AGIR » 

Après ses souhaits de bonne année, en quelques mots Alain Carignon a rappelé que « le Maire dispose des moyens d’agir. Mais il  loge lui-même les délinquants, perçoit des loyers majorés en espèces, refuse de convoquer les familles concernées, de dresser procès verbal, d’installer des caméras de vidéo-protection et de renforcer, d’armer la police municipale. Tant que cette politique municipale se poursuivra, la situation s’aggravera. Je prépare l’alternance  et nous ferons exactement l’inverse. Nous pouvons redresser la situation en quelques mois » a t il annoncé très applaudi.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *