SUPPRESSION des FEUX PIETONS : « ÉCONOMISER sur L’ENTRETIEN et L’ACHAT de FEUX »

Alain CARIGNON : les VŒUX de la SOLIDARITÉ FACE à la DÉLINQUANCE
UN GRENOBLOIS à E.PIOLLE : "VOUS N'AVEZ PAS VOTRE PLACE SUR L'ESTRADE du VIVRE ENSEMBLE"

« Economiser sur l’entretien et l’achat de feux » voilà l’objectif de la suppression de 172 feux tricolores dans l’agglomération dont de très nombreux dans le centre ville, dans les rues où la circulation a été reportée du fait la fermeture partielle de Grenoble.

C’est le site du faux « réseau citoyen » que cette information a été diffusée en décembre. Après que nous ayons réaffirmé la non existence de ce « réseau »  factice et n’est qu’une opération de com’ réalisée dans la cadre de la campagne électorale, le clan au pouvoir -comme nous l’avions annoncé- a décidé de le faire exister sur le Net.

LES PIÉTONS UN PEU PLUS EN DANGER et la POLLUTION AUGMENTE

Il est  donc visiblement alimenté par des membres du cabinet du Maire et (ou) des employés du service d’information de la ville ou de la Métro qui rewritent les notes internes à la ville pour les publier et en faire des posts.

Mais les notes internes expliquent les motivations des décisions. Ainsi s’agissant de la suppression des  feux de protection des piétons que les grenoblois ont découvert tout à coup rue Lesdiguières,  bd Gambetta, rue Ampère il répète l’antienne municipale selon lesquelles toutes ces décisions ont été prises dans le but «  d’apaiser la circulation sur ces routes » (!). Peu importe que le piéton soit un peu plus en danger et que la pollution augmente.

SUPPRIMER LES FEUX TRICOLORES DANS LA CONCERTATION …

L’amusant si l’on ose dire est que le  » Réseau citoyen » -reproduisant la littérature interne sans la lire-  écrit  » qu’une période de concertation et de sélection des feux tricolores à supprimer sera menée… » 

C’est beau comme du virtuel. Antoine Back (Verts/PG) qui «  promène  » au propre et aux figuré les habitants dans ces quartiers n’a jamais même évoqué la suppression des feux piétons qui est intervenue brutalement sans prévenir quiconque. N’évoquons même pas une once de concertation.

Des riverains auraient peut être pu donner leur avis sur le meilleur moyen de traverser leur rue en sécurité .Trop demander au Piollisme?

La com’ municipale tous azimuts continue à se mêler les pinceaux. A vouloir saturer l’espace public pour enfumer  toute contestation elle finit par dire n’importe quoi. Chaque jour cet affolement produit ses effets et décrédibilise un peu plus cette municipalité.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *