GRENOBLE ALIGNÉE sur St MARTIN D’HÈRES selon le PROCUREUR de la RÉPUBLIQUE

 

« Les communes préoccupantes sont Grenoble et Saint-Martin-d’Hères, dont les chiffres sont très proches et en hausse », a déclaré à propos de la délinquance Jean-Yves Coquillat le Procureur de la République lors de la rentrée judiciaire ( DL du 18/1/18).Un véritable  » Grenoble Bashing » par une haute autorité judiciaire.

Grenoble est donc alignée sur St Martin d’Hères. Pas seulement en matière d’insécurité. Mais aussi de densification, de propreté, de choix de peuplement. A force de tirer la ville vers le bas la municipalité Piolle obtient des résultats.

LES VOLS AVEC VIOLENCE ONT ENCORE AUGMENTÉ de 21 % 

Les vols avec violence sont en augmentation de 21 % a encore précisé Jean-Yves Coquillat .  Les vols à la tire ont augmenté de 48 % et les cambriolages de 2,3 % : « Le niveau de cambriolages sur l’agglomération grenobloise est très élevé », a jugé le procureur.

La part des mineurs dans la délinquance est de 23 % et la part des étrangers dans la délinquance générale est de 23 %. Ce mot « délinquance générale »  camoufle le fait que cette part est beaucoup plus importante dans certaines formes de délinquance.

Le magistrat juge inquiétant le phénomène des mineurs étrangers « embauchés par les trafiquants de drogue du quartier Mistral. Le tarif est de 100 euros net par jour pour faire le guet».

EN 2015 NOUS AVIONS UNE DÉLINQUANCE de 63 % SUPÉRIEURE aux AUTRES. Et AUJOURD’HUI? 

Toutes ces chiffres en augmentation confirment ce que vivent les grenoblois au quotidien. Après 2015 et 2016,  2017 a donc été à nouveau une année de records de la délinquance : malheureusement, le Procureur de la République ne fournit pas la comparaison avec le National : en 2015 , selon le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Grenoble connaissait une délinquance de 63 % supérieure à la moyenne des villes comparables, soit 8000 actes de délinquance de plus qu’ailleurs par an.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE AGGRAVE TOUTES les TENDANCES ENGAGÉES SOUS DESTOT 

Qu’en est il aujourdhui avec ces augmentations faramineuses ?  Comme pour l’impôt sur les ménages, Grenoble est elle devenue la première de France pour la délinquance rapportée aux habitants ?  L’opacité demeure sur ces informations et visiblement les autorités se mettent d’accord pour éviter d’affoler la population et épargner Eric Piolle.

Même si la municipalité Destot/Safar porte une lourde responsabilité dans la dégradation par un clientélisme éhonté, une connivence avec les communautés et une tolérance à l’égard des délinquants, la municipalité Piolle a appuyé sur l’accélérateur.

LE GAM: APPELER LES CHOSES PAR LEUR NOM : LES MAFIAS QUI RÈGNENT 

Comme l’a exprimé très justement un grenoblois après les tirs de kalachnikov rue des clercs plus on attend plus ce sera difficile d’agir. Car la gangrène progresse très vite. Rejoignant Claude Jacquier ( Verts/Ades) même le Groupe d’Analyse Métropolitain ( GAM) dénonce : « Aucun politique, aucun, n’a décidément le courage d’appeler les choses par leur nom: les mafias qui règnent sur certains quartiers et sur une portion de plus en plus grande de la Métro parce que personne n’a le courage d’appeler un chat un chat et d’aller à la confrontation, qui est la seule manière de régler le problème et de protéger l’immense majorité de nos concitoyens vivant dans les quartiers sous le joug de ces même mafias. »  https://groupedanalysemetropolitain.com/2017/08/21/il-ne-manquait-plus-que-lineffable-m-gemmani/

UNE LUTTE FRONTALE ET GLOBALE DEVRA ÊTRE ENGAGÉE 

Si l’analyse de fond est juste, il est évidemment faux « qu’aucun politique » n’a le courage, puisqu’au contraire un seul a décrit le mal et proposé les solutions publiquement, c’est Alain Carignon . Parce qu’il n’a rien à perdre il le premier indiqué qu’il faudrait mener une bataille frontale. Il suffit de relire son ITW dans le Dauphiné Libéré.

Frontale et globale. Parce qu’Eric Piolle ne peut pas continuer à loger les délinquants, à encaisser des loyers en espèces ; Il doit convoquer, mettre des amendes comme OPJ, habiliter les gardiens et les cadres de l’OPHLM et des équipements afin qu’ils puissent dresser procés verbal.

LA MUNICIPALITÉ NE PEUT PAS CONTINUER à FERMER LES YEUX 

La municipalité ne peut pas continuer à fermer les yeux sur des associations communautaristes qu’elle subventionne, les voyous qu’elle loge. Grande délinquance, «petite» , communautarisme exacerbé forment une contre société avec ses lois et son argent. Le fanatisme religieux s’insère dans ce magma qui produit une situation explosive. On vient d’apprendre que l’un des membres de la tribu qui a assassiné Kevin et Sofiane à Villeneuve, condamné à 20 ans de prison, venait d’agresser trois surveillants à Mont de Marsan ou il purge sa peine, au nom d’Allah.

LE STATUT DE VICTIME de la SOCIÉTÉ AUX DÉLINQUANTS 

Ce terreau dans lequel baignent les délinquants , auquel on accorde le statut  de victime par des expositions anti-police qui expliquent que les contrôles sont la cause des émeutes et pas leur conséquence,  avec du religieux extrémiste qui s’insère afin de  justifier l’injustifiable, est celui auquel il faut s’attaquer afin de se préserver d’une progression par capillarité. Les mineurs qui gagnent 100€ par jour à tenir les murs pour observer qui entre et sort du quartier sont les vagues supplémentaires qui viennent grossir  la délinquance de demain.

LES CHOIX DES GRENOBLOIS POUR L’ALTERNANCE SE DESSINENT 

Grenoble n’en peut plus et tout le monde sait bien que la « légalisation «  du cannabis ne solutionnerait rien.  Cette économie de moins en moins souterraine est devenue trop importante, fait vivre trop de grenoblois pour se tarir sans affrontement.

Au fur et à mesure que le temps avance se dessine le choix que les Grenoblois devront faire pour l’alternance : les faux bisounours qui ferment les yeux afin de ne pas avoir d’ennuis, des Destot-bis pour endormir pendant que le mal progresse, tous ceux qui refusent la réalité ou bien, a l’opposé,  faire le choix du courage, celui de faire face et de s’en donner les moyens afin que Grenoble redevienne la ville phare qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être .

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *