FAKE NEWS: E.PIOLLE PRIS à NOUVEAU LA MAIN dans le POT DE CONFITURE

L'INSURRECTION CONTRE LA POLICE ATTEINT TOUTE LA VILLE
E.PIOLLE LANCE SA CAMPAGNE ELECTORALE PAR DES RUMEURS

« C’est une grande fierté pour Grenoble de recevoir ce prix. Il vient récompenser le travail réalisé pour devenir une ville en transition, c’est-à-dire une ville durable et conviviale » avait claironné Vincent Fristot le dogmatique Adjoint (Verts/Ades) à l’Urbanisme. Le Grand Timonier était à nouveau honoré comme il se doit. Il aurait reçu le prix « Energies Citoyennes «  ( !)

POUR V.FRISTOT (Verts/ADES) CE PRIX RECOMPENSAIT TOUTES LES TROMPERIES 

Comme à son habitude Vincent Fristot osait tout : «Il valorise les actions de Développement Durable et de lutte contre le changement climatique mises en place par la Ville, et elles sont nombreuses « citant en particulier l’imposture de « la Biennale des Villes en transition en mars 2017 » qui a été dénoncée par le site d’information Place Gre’Net  comme une fake news à l’échelle d’une ville.

L’ESPLANADE, MODÉLE de la  » DÉMOCRATIE LOCALE ET PARTICIPATIVE » 

Ajoutant sans vergogne que la municipalité recevait ce prix parce qu’elle est un modèle de « la démocratie locale et participative… « . Après toutes les tromperies organisées dans ce domaine qui s’achèvent en déroute à l’esplanade ou l’unanimité se fait pour dénoncer une véritable «escroquerie«  municipale ( Union de Quartier).

La presse avait évidemment repris la fake news , bien obligé, le DL faisant le service minimum. Mention spéciale à L’Essor assez spécialisé dans la reproduction de la com’ municipale dont le  » journaliste  » Xavier Alix reproduisait sous sa propre signature sans guillemets la propagande Piollesque .

UNE FARCE de NOËL 

Nous mêmes, en analysant le fond, avions qualifié ce prix de «farce de Noël » .  » Il serait temps d’arrêter les dégâts  » concluions nous sans savoir qu’il s’agissait d’une fake news totale!

Et patatrac. Il semble qu’un citoyen soit allé sur le site du prix et découvert que Grenoble et Echirolles figuraient parmi les candidats mais par parmi les lauréats ! Eric Piolle a diffusé le diplôme de participation le faisant passer pour un prix. Précisant que le jury était présidé par Serge Orru , ancien directeur du WWF pour crédibiliser la fausse information.

AU GRAND ORAL de SCIENCES PO, E.PIOLLE AVAIT TENTÉ de TRICHER 

Devant les étudiants de Sciences Po Eric Piolle avait aussi lancé : «C’est faux, c’est faux Mademoiselle. Vous devez faire attention car cela s’appelle une fake news» à propos des chiffres d’augmentation de la pollution à la suite de la fermeture de Grenoble,  Emilie Akoun  Maitre de Conférences avait répliqué  « Non, M.Piolle les courbes ne sont pas fausses » puisqu’elles « proviennent de Air-Rhône-Alpes »

« VILLE AMIE des AINES » QUI AUGMENTE de + 278 % les TARIFS des TRANSPORTS AU + de 75 ANS 

Après le trophée de  « ville amie des ainés » (!) au moment ou il augmentait de plus de 278 % les tarifs des transports des plus de 75 ans , Eric Piolle s’est aussi vanté d’avoir reçu  le label » ville engagée contre le Sida»(!) décerné par Conseiller Régional PS de la Région Ile de France, Jean-Luc Roméro.  Selon ce dernier 13 villes sur… 36 000 communes  méritent ce label, les autres n’ayant aucun intérêt à lutter contre le SIDA ni à la «la solidarité avec les personnes séropositives ».  Plus que ridicule, insultant pour tous les élus mobilisés .

E.PIOLLE SIGNE LA CHARTE SUR LES FEMMES AUX RESPONSABILITÉS et LICENCIE V.DIORÉ …

On se souvient aussi qu’Eric Piolle avait signé avec force publicité ( DL 13/3 2015) la charte qui exige  « la participation équilibrée des femmes et des hommes dans toute les sphères de décision ».A l’exact  moment ou il licenciait sans cause Valérie Dioré la seule femme directrice générale de SEM pour caser à la tête de la SEM Innovia l’ex tête de liste des Verts , Pierre Kermen, ex adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme de Destot, frais retraité de l’université .

… ET LANCE des RUMEURS CONTRE Alain CARIGNON

C’est le même Eric Piolle qui a eu droit dans le DL à un article pour dénoncer les rumeurs et les fake news et en lancer sur son adversaire Alain Carignon.

La municipalité a terminé l’année dans la honte avec les propos ignobles  de Jérôme Soldeville élu (Verts/PG) qui comparait les poussées de sève post-adolescentes de l’extrême gauche avec les combats des résistants, des suppliciés et des déportés du régime de Vichy. Elle la commence dans la fange en multipliant les fausses annonces, lançant des rumeurs pour salir avec le désir de tromper par accumulation.  Décidément plus les jours passent, plus les grenoblois se détournent d’eux, plus les Rouge/Verts Grenoblois montrent leur vrai visage.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *