MORALE à GRENOBLE : le TEMPS des TARTUFFES

ROUGE/VERTS GRENOBLOIS: ILS N'AIMENT PAS JOHNNY...
A 480: GRENOBLE PARALYSÉE JUSQU'EN 2023

Et si le camp Grenoblois du Bien rabaissait un peu son caquet ? S’il en faisait tout simplement moins ?
Sentant que le sol se dérobe sous ses pieds Eric Piolle tente maintenant de passer son message par des vidéos sur You tube -moins suivies que les posts de Grenoble, le Changement-  et ça dégouline encore de bons sentiments :  « Grand froid et fracture sociale, appeler le 115, aller voir les personnes âgées isolées, envie de partage, la menace du glyphosate cancérigène »  que les capitalistes imposent pour faire mourir la population, « manger avec sérénité« … presque tout y passe.

E.PIOLLE A OUBLIÉ LE NUTELLA, L’ALCOOL, TINTIN au CONGO, Les ANTENNES RELAIS, La POLLUTION LUMINEUSE

Il a oublié -faute de temps- le Nutella, l’alcool, les cigarettes, le sucre, le sel, le beurre, les chauffages extérieurs, les lampes à UV, Tintin au Congo, les piscines, l’incitation à marcher ou pédaler, à manger des fruits et légumes, ou à faire du sport, l’addiction aux jeux, les antennes relais, le permis à point (1)  la pollution lumineuse …

LEUR COEUR SAIGNE, INSATISFAIT DU COMPORTEMENT des AUTRES 

Eux qui sont les plus généreux, les plus solidaires, les plus respectueux de l’égalité homme/femmes, les plus concernés par la prévention du Sida, les plus sensibles aux minorités, aux pauvres, aux malheureux, les plus allergiques aux discriminations, les plus inquiets du changement climatique, les plus accueillants aux migrations, dont le cœur saigne en permanence insatisfait du comportement des autres sur tous ces sujets, les dénonçant  à tout instant  à longueur de journaux, de discours, de colloques, d’expositions.

UN PEU D’HUMILITÉ EXIGE le COURAGE d’ÊTRE INDIFFÉRENT à L’IMAGE 

Pourtant la liste de leurs manquements aux principes qu’ils affichent est impressionnante. Ils sont des hommes comme les autres, dans lesquels se côtoient le bien et le mal. Cahin-caha chacun d’entre eux pris individuellement doit probablement chercher à faire le mieux, mais l’existence n’est pas si simple. Pourquoi ne pas être plus modeste ?

Un peu d’humilité exige le courage d’être indifférent à l’image qu’on donne de soi. Or tous leurs propos démontrent qu’ils ne pensent qu’à afficher leur bon profil. Pour  Saint Bernard de Clairvaux, l’humilité ne se distingue pas de la charité. Ils devraient y penser.

E.PIOLLE GARDE des BOTTES DANS LE MONDE ANCIEN à SINGAPOUR 

Ainsi Eric Piolle, le chantre du nouveau monde -écologie, refus de la financiarisation, circuits courts- garde t il de vraies bottes dans le monde ancien : la société dont il est actionnaire et dont il avait caché  le siège social  à Singapour fabrique  des logiciels financiers au service des banques pour prévenir les risques des investisseurs. Pourquoi refuser aux grenoblois auxquels il impose des mesures au nom de ce nouveau monde et pour lesquels cela pose des problèmes très difficiles, ce qu’il s’accorde à lui-même ? Un compromis.

Jean-Charles COLAS-ROY (LREM) N’EST PAS POUR LA LIMITATION de SES INDEMNITÉS AU PRUD’HOMME 

On a appris récemment que l’ancien PS Jean-Charles Colas-Roy, Député LREM avait multiplié les recours aux Prud’hommes contre les anciens associés de sa société. Après avoir perçu 180 000 € d’indemnités de départ il a attaqué réclamant encore 200 000 €. Interrogé par Place Gre’Net il a d’abord nié ces recours au moment ou il défendait justement les ordonnances qui limitent ces indemnités expliquant que souvent  » certains chefs d’entreprises étaient condamnés pour des processus de forme … »

Le député LREM Jean-Charles Colas-Roy assume mal ses récents recours aux prud’hommes | Place Gre’net 

Si les ordonnances que JC Colas-Roy a votées avaient été en application il n’aurait pas pu réclamer ces sommes. Pourquoi ne pas le reconnaître tout simplement ? N’est-ce pas une faiblesse humaine naturelle de chercher à tirer profit d’une entreprise à laquelle on a participé, estimant que celui-ci est plus important que celle-là, qui s’en remettra ? Albert Camus lui-même n’a t il pas avoué : « S’il faut choisir entre la justice et ma mère, je choisis ma mère»

UN ANCIEN PRÉSIDENT de SOS RACISME ISÈRE ACCUSÉ de VIOL

Deux anciens Présidents de SOS Racisme Isère se sont affrontés au tribunal correctionnel  (DL du 29/11/17). Le mari PS qui était candidat aussi sur la liste de JJ Queyranne aux Régionales et la femme qui l’accuse de viol. La première instance a tranché sur la culpabilité et la procédure est en appel. Mais quand on relit  les leçons de SOS Racisme en matière de police des comportements, on se trouve dans un état de sidération que ce soit parmi ceux qui traquent la moindre déviance de mots, la simple faute de vocabulaire, qui s’acharnent sur les fautifs avec une morgue infinie et une hauteur morale au dessus de tout soupçon , que ce type de drame se produit. La lutte contre la part de nature de l’homme pour accéder toujours mieux à la civilisation des mœurs est permanente , jamais atteinte et les rechutes sont toujours possibles.Pourquoi donc monter  sur ses ergots pour accuser les autres d’y manquer alors qu’on faute soi-même ?

DES ÉLUS PS de L’ISÈRE ONT COUVERT DES AGRESSIONS SEXUELLES  

La fédération de l’Isère du PS a caché un grave « incident » qui a concerné l’un des passages de Dominique Strauss-Khan à Grenoble. Révélé par le livre de Raphaëlle Bacqué, il montre que les élus PS -M.Destot, A.Vallini, G.Fioraso- ont couvert en intervenant à Paris pour que la victime présumée soit traitée. Une garde rapprochée de DSK gérait ce type de « problèmes ». Plus récemment  des dizaines de témoignages ont été publiés dans l’Isère sur le comportement sexiste de Thierry Marchal-Beck responsable national du Mouvement des Jeunes Socialistes qui considérait les filles à peu prés comme sa propriété. Pendant cette période les responsables socialistes -jeunes ou pas jeunes- multipliaient les attaques sur la supposée vulgarité de Nicolas Sarkozy, organisaient ensuite des opérations pour défendre la dignité offensée de François Hollande, bref péroraient sur la politesse et le respect pointant la vilaine droite. Pas un n’a stoppé Thierry Marchal-Beck, ses attitudes graveleuses ou alerté sur la dépendance dans laquelle il plaçait les filles afin de satisfaire ses désirs. Ce qui était vrai en interne était dénoncé encore plus fort en externe!

LES VERTS38 ONT CACHÉ LES AGISSEMENTS de Denis BAUPIN

Les Verts de leur côté n’ont rien à dire sur ce sujet. Un de leur ponte, Denis Baupin, Vice Président Verts de l’Assemblée Nationale a été épinglé par de nombreuses femmes pour ses comportements. Il a démissionné d’abord de la vice Présidence. Mais la multiplicité des plaintes, le nombre de victimes présumées montre que ce « secret » était gardé par tout le monde dans le parti qui se présentait comme le plus avancé en matière d’égalité homme/femme. Mari d’une autre ponte des Verts, Emmanuelle Cosse qui en a été la secrétaire nationale puis ministre du Logement, les faits et gestes de Denis Baupin n’étaient ignorés par personne. On le voit à Grenoble aux côtés des élus Verts en maintes occasions et ceux qui l’ont côtoyé à Paris ou à Grenoble, telles Maryse Oudjaoudi ou Maryvonne Boileau ignoraient elles ce qu’il en était ? Cela n’a pas empêché ces élus d’expliquer aux Grenoblois pendant des années qu’ils étaient exemplaires et intolérants sur toute marque de sexisme contrairement à une droite laxiste dont la culture de beauf’ n’est évidemment pas très regardante sur ces questions.

E.PIOLLE SIGNE LA CHARTE ÉGALITÉ HOMME/FEMME et LICENCIE Valérie DIORÉ ( Sem INNOVIA) 

Le licenciement sans cause par Eric Piolle de Valérie Dioré, la seule femme directrice général d’une SEM, relève de ces mêmes tartufferies. Au moment ou le Maire signait une énième charte sur l’égalité homme femme et la promotion de ces dernières aux responsabilités, il casait Pierre Kermen , ancien Adjoint au Maire (Verts/Ades), ancienne tête de liste des Verts en 2001, frais retraité de l’université  à sa place à la direction générale d’Innovia. Reconnaissant qu’il n’avait rien à reprocher à Valérie Dioré. Ce poste devait probablement figurer dans l’accord passé avec le clan Avrillier/Comparat qui a aussi exigé  15 sièges au Conseil municipal. De la politique politicienne au détriment des principes affichés. Mais comment peut on, après ces faits,  tenir un discours si contraire à sa pratique en vilipendant les autres ?

POUR S’ENRICHIR G.FIORASO et M.DESTOT (PS) REFUSENT D’INVESTIR dans les QUARTIERS SUD 

Radio France a révélé récemment que Geneviève Fioraso et Michel Destot les deux Députés PS de Grenoble avaient acquis leur permanence en la finançant par la fameuse dotation IRFM dont les Députés n’avaient pas à rendre compte. L’IRFM payait le loyer à hauteur de l’emprunt d’un local acquis à titre personnel sous forme de SCI. En effet comme les Français ne veulent pas que leurs Députés soient payés 10 000 € par mois la République trichait en leur accordant une dotation de 5 500 € en plus du salaire de 4500 € environ. Mais au lieu d’assumer de désirer un niveau de vie à hauteur de ce qu’ils estiment être de leur niveau de responsabilités, les deux Députés PS ont évidemment pendant tous leurs mandats pleuré sur la pauvreté et les inégalités de salaires. L’un et l’autre qui ont vanté la réussite de la fameuse « mixité sociale », n’ont surtout pas acquis un bien qui allait revenir dans leur escarcelle personnelle dans les quartiers de Grenoble dont ils étaient pourtant aussi Députés. C’est dire s’ils croient ce qu’ils disent quand ils vantent cette mixité à succès. Geneviève Fioraso a acquis dans la très belle rue Voltaire et Michel Destot -élu de Villeneuve- dans la très bourgeoise avenue Alsace Lorraine. Leurs électeurs qui n’ont pas eu les mêmes informations qu’eux et ont cru à leur promesse dans le sud de Grenoble en acquérant un logement et  sont spoliés ne pourraient ils pas leur demander des comptes ?

P.LARROUTUROU le GRAND AMI de E.PIOLLE à la TRAPPE …

On ne voyait que lui dans la campagne des municipales de Piolle. Pierre Larrouturou était le Gourou, l’exemple. Pensez-donc. Promoteur du travailler moins, il préconisait la semaine de 32 heures ( pourquoi pas 28 ?) Le « Point » classait  Pierre Larrouturou comme le premier des amis du Maire de Grenoble…. Proches tous les deux depuis 20 ans en effet puisqu’Eric Piolle avait été candidat aux élections législatives sous la bannière de ce dernier en…. 1997 . »Nouvelle Donne » était le beau nom de son parti. « Eric a gardé l’affiche électorale de cette époque dans son appartement » avait même ironisé  son mentor de l’époque dans Rue 89 (14/01/16).«Avec mon ami Pierre Larrouturou, juste avant le meeting de la Bastille » twitait Eric Piolle en joignant sa photo.

LE CHANTRE de la RÉDUCTION du TEMPS de TRAVAIL AVAIT 140 000 MAILS de RETARD 

Or tout à coup « Son appartenance au mouvement n’était plus compatible avec les valeurs et l’éthique de notre charte » avait sobrement commenté le bureau exécutif de «Nouvelle Donne » « Ce n’est pas une décision prise sur le coup de l’émotion, a précisé Nathalie Cayet, coprésidente du parti. On s’est aperçu qu’il y avait un véritable dysfonctionnement. Des faits anciens ont été portés à notre connaissance. Ils nous paraissent très inquiétants. » P.Larrouturou a laissé une ardoise de 300 000€ sans justificatifs. Pour se justifier, le donneur de  leçons sur le temps et l’organisation du travail a expliqué à Politis qu’il avait … 140 000 mails de retard. Aucun pays au monde n’a suivi la France dans la réduction du temps de travail et tous les pays développés qui travaillent plus ont un taux d’emploi supérieur au notre. Croyez-vous que ça les empêchent de préconiser des solutions qu’ils sont mêmes incapables de s’appliquer à eux mêmes ?

Yann MONGABURU (Verts/Ades) et le BUSINESS du VÉLO au CONSEIL MUNICIPAL

Un élu municipal très discret , Raphaël Marguet (Verts/PG) Directeur général de la société Ebikelabs, a mis le paquet pour que sa société rafle le marché du vélo électrique dans l’agglomération dont Yann Mongaburu est aussi le Vice-Président en charge des déplacements. « Plus de quatre-vingt échanges de mails, notes confidentielles et notices mettent en lumière des pratiques douteuses » a révélé Place Gre’Net. » Également destinataires, directs ou en copie, de certains de ces mails, le maire de Grenoble Eric Piolle, Vincent Fristot son adjoint à l’urbanisme, Jacques Wiart, conseiller municipal délégué aux déplacements ainsi notamment que Michel Papaud, le directeur général des services de la Métropole de Grenoble » avait précise le site d’infos.

MAÊL BOSSON (Verts/PG)  à L’OREILLE FINE des ÉLUS (!) 

Au cœur de ces échanges ? L’expérimentation un temps envisagée par la Métro de cent vélos à assistance électrique (VAE). Un marché convoité par plusieurs sociétés, dont Ebikelabs. Un marché que connaît bien Maël Bosson, le Président : «  Le jeune homme connaît du monde. Des chefs de service qu’il tutoie. Des élus aussi. « Maël Bosson a l’oreille très fine de nos élus», avertit un fonctionnaire dans un mail daté du 23 juin 2014″.

En gros Maël Bosson définissait l’appel d’offres ce qui permettait de ne pas trop rencontrer de problèmes pour l’emporter. D’ailleurs Yann Mongaburu veillait au grain lui-même car il demandait dans un mail du 24 Septembre 2014 de prévoir une réunion pour « valider en [s]a présence le contenu d’un éventuel marché ». L’affaire tombera à l’eau à cause d’un lanceur d’alerte, Pascal Clerotte du GAM. Qu’ils soient aussi des hommes d’affaires, qu’ils pratiquent le lobbying pourquoi pas ? Que Yann Mongaburu préfère attribuer les marchés publics à ses amis plutôt qu’aux autres c’est également humain. A condition de ne pas faire semblant d’être  moralement choqué quand les autres font de même et d’affirmer que ces pratiques sont des pratiques  » de droite ».  Et à condition bien entendu de demeurer dans les clous en ce qui concerne un éventuel trafic d’influence.

 

 E.PIOLLE  COLLECTIONNE LES LABELS RIDICULES 

Quelques exemples retenus dans l’actualité récente qui permettent de replacer les discours à leur place. Cessez d’étaler la confiture de vos sentiments et de collectionner les labels ridicules:  « ville amie des ainés » au moment ou la municipalité matraque les plus de 75 ans pour leur abonnement transport, charte de la promotion des femmes au moment de licencier Valérie Dioré et maintenant » 13 eme ville de France « à recevoir le label » ville engagée contre le Sida » (!) derrière notamment les villes phares de Villeneuve Loubet, Livry Gargan, Carrières sous Poissy, Aubervilliers…  Grenoble va « sensibiliser les citoyens sur la solidarité avec les personnes séropositives ». Il s’agit toujours en dictant sa conduite morale aux autres , de se poser en personnalité morale soi-même. Tartufferie. Hormis ces 13 communes les 36 000 autres seraient pour le développement du Sida et  l’abandon des personnes séropositives ?

LA MEILLEURE INCITATION à AGIR ? LA VERTU par L’EXEMPLE de LEUR ENGAGEMENT 

Aucun de ces élus ne figure sur une liste de Canonisation du Vatican à notre connaissance. Ils feraient mieux de traiter simplement les problèmes pour lesquels ils sont élus sans intervenir dans la vie des autres pour leur dicter leur conduite morale. Ils ne disposent d’aucune autorité pour le faire. La meilleure incitation à agir pour leurs concitoyens serait la vertu par l’exemple de leur engagement. Ils ont du travail.

( 1) cette liste hilarante est empruntée à Mathieu Lainé écrivain , essayiste et exégèse du superbe Philippe Murray

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *