DÉCHETS : 250 POLICIERS POUR VÉRIFIER le CONTENU des POUBELLES

LIBÉ à MC2, E.PLENEL place de Verdun : la GAUCHE et les VERTS S'ARROSENT
FLAUBERT : LE BÉTONNAGE SE HEURTE à la RÉSISTANCE des ACHETEURS

«  Aux alentours de 2019 (!)  « chaque poubelle sera équipée d’une puce et il faudra bad­ger pour l’ouvrir », souligne M. Ferrari (PS)  avant d’ajouter : « Chaque foyer sera muni d’un badge nominatif. » La taxe d’enlèvement des or­dures ménagères (TEOM) deviendra incitative (TEO­ MI). Elle sera en partie cal­culée en fonction de la quantité de déchets pro­duits et des coûts supplé­mentaires liés aux bacs mal triés. Sur la feuille d’impôts fonciers, il y aura une part fixe et une part variable. » rapporte  Eve Moulinier dans le DL (10/11/17).

C.FERRARI ( PS): « NOUS SOMMES TRÈS MAUVAIS » 

L’agglomération phare co-dirigée par les élus PS et Verts est en effet également la… dernière de France pour le tri des déchets et le recyclage! Pardon pour ce Grenoble Bashing.   « Nous sommes très mauvais » a même reconnu pour une fois lucide Christophe Ferrari ce qui l’amène à la conclusion encourageante  que « nous avons une vraie marge de manœuvre pour nous améliorer » (!).

ILS SORTENT L’ARTILLERIE de la DÉPENSE PUBLIQUE MASSIVE 

Alors selon leur habitude, au lieu d’être pragmatiques, ils ont sorti l’artillerie dépensière et prévoient un « plan » supplémentaire d’un coût de … 238 Millions d’€ en investissements et de nouvelles poubelles. Les dépenses sont pour tout de suite et les résultats entre 2020 et 2030. Toujours la même rengaine : faire avaler la situation insupportable que vit Grenoble en matière de saleté en évoquant un futur très hypothétique qu’ils ne seront peut être même plus là pour assumer. C’est pour tout la même chose (économie, pollution , écoles, déplacements…)

DES OBJECTIFS FANTAISISTES POUR 2030

Alors que Georges Oudjaoudi (Verts) reconnait que rien n’a bougé depuis 1998 en matière de comportement, de quantité de déchets et de tri, voilà que tout à coup les ordures ménagères vont «  baisser de 50 % et les déchets produits de 20 % » .

Grâce notamment à une poubelle supplémentaire, marron , réservée aux déchets alimentaires, à l’aug­mentation des conteneurs à verre et à textile, à une rénovation complète du site d’incinéra­tion d’Athanor et… à une facturation en fonction de sa quantité de déchets. Avec une police spécifique puisque 250 emplois sont induits par ce plan annoncent ils au DL (10/11/17) afin de verbaliser les mauvais trieurs !

250 PERSONNES : UNE POLICE POUR VÉRIFIER LE CONTENU des POUBELLES !

Il n’est donc pas exclu que Grenoble bénéficie d’une police efficace qui viendra contrôler votre poubelle en regardant passer les voyous en train de faire leurs rodéos en scooter, en écartant les dealers pour atteindre l’immeuble et en se bouchant le nez après les incendies de voitures. Eux pourront continuer car ces « policiers » ne seront pas habilités à s’occuper de la vraie délinquance. On imagine le coût de ces personnels aux horaires adaptés à la collecte, donc beaucoup en heures supplémentaires, en train de farfouiller dans les poubelles pour en contrôler le contenu !

L’écologie punitive est imposée à tous les actes des citoyens « normaux » tandis que la délinquance qui progresse dans des pans entiers de la ville est laissée libre. Ils sont complétement fous.

UNE VILLE PROPRE, EMBELLIE, DES POUBELLES RAMASSÉES NE SERAIT-CE PAS PLUS INCITATIF? 

Pas une fois MM Ferrari et Piolle se sont demandés si un ville propre, embellie, entretenue, avec des poubelles ramassées, des déchetteries ouvertes en fonction des disponibilités des citoyens… n’étaient pas des facteurs incitatifs les plus décisifs pour gérer ses propres déchets en conscience ? Ne faudrait il pas affecter ces 250 nouveaux postes à ces tâches ?

Il est évident que la saleté appelle la saleté. On ne peut pas comprendre autrement le comportement de  ceux en particulier qui ont voté pour  la municipalité Piolle ,dégoulinent de bons sentiments sur la planète à sauver et les déchets à trier et qui sont les plus cancres de France. A moins que l’hypocrisie ne se loge jusque dans leur poubelle.

LES HABITANTS NE SONT ASSOCIÉS A AUCUN STADE des DECISIONS

Bien entendu ce énième plan n’a fait l’objet d’aucun début de co-construction. Il est imposé comme le reste. « Je remercie les médias de nous rapporter ces informations qui permettront aux habitants concernés de prendre les mesures nécessaires » avait déjà salué  Chérif Boutafa, président de l’union de quartier Capuche Stalingrad Grands Boulevards, au moment de l’annonce de la mise en place de poubelles pour les déchets alimentaires dans le quartier. ( Place Gre’Net)

C.CALAUX (Premier Adjoint au Fontanil) : « CE SONT DES EXPÉRIENCES QUI NE MARCHENT NULLE PART » 

Claude Calaux, Premier  Adjoint au Maire du Fontanil, plein de bon sens, a fait remarquer à son Conseil Municipal (DL 17/11/17) que  « ce sont des expérien­ces qui ne marchent nulle part. Au Fontanil, avec des containers enterrés, je ne vois pas bien comment ça peut fonctionner. On ne va pas mettre une poubelle supplémentaire pour cha­que ménage ! Beaurepaire et Saint ­Marcellin avaient mis ça en place, ça a coûté très cher, et ça coûté aussi très cher de supprimer ce fonctionnement ».

LES 19 % d’AUGMENTTION de la TAXE SUR LES ORDURES MÉNAGÈRES SONT DÉJÀ ABSORBÉS ! 

Mais peu importe. Seule la dépense publique et les usines à gaz sont une réponse aux problèmes concrets y compris de comportement. L’absence d’innovation, d’imagination, de pédagogie par l’exemple caractérisent le fonctionnement de « l’attelage » Rouge/Verts/PS/PC qui dirige la Métro.

Mais au final le contribuable a déjà vu augmenter de 19 % la taxe sur les ordures ménagères dans la ville aux impôts locaux les plus élevés des villes de plus de 100 000 habitants. Cette taxe ne va pas disparaitre. Avec leurs gros sabots ils annoncent une « part fixe » et une « part variable  » suivant les quantités et les tris.

UN NOUVEAU COUP DE MASSUE AU CONTRIBUABLE 

Il faudrait faire supporter 238 Millions d’€ par ce biais sachant que des milliers et des milliers de grenoblois en seront exonérés. Les organismes de logements sociaux les prenant en charge sans moyen coercitif de faire changer les comportements. Soit un logement sur deux dans les nouvelles opérations

Décidément c’est encore un gros coup de massue qui attend les contribuable pour un résultat que personne ne connait. Et si MM Piolle et Ferrari se mettaient à faire simplement ramasser les poubelles correctement et à nettoyer l’espace public, ne pourraient ils pas en mesurer d’abord l’impact sur les comportements ?

Claude Calaux  a ajouté à la fin de son intervention devant le Conseil Municipal du Fontanil que, malgré les cocoricos de MM Ferrari et Oudjaoudi,  « ce projet est lancé mais rien n’est finalisé ». Il nous reste un espoir.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *