E.PIOLLE sur CNEWS : « on ne peut pas brandir les valeurs de liberté, égalité, fraternité… »

BAJATIÉRE : DÉBAT de QUARTIER avec Alain CARIGNON et L.BENMAZA
« ÉCOLOGIE » : E. PIOLLE S’OFFRE un MONSTRE DIESEL ARRACHEUR D’ARBRES

« Je ne suis pas sur de bien comprendre ce que vous voulez dire » a lancé le journaliste Pascal Praud à Eric Piolle après l’une de ses interventions… Le Guide éclairé tentait  de noyer le poisson sous une avalanche de mots qui ne veulent rien dire, mais  un plateau de télévision n’accorde pas la même bienveillance qu’à Grenoble !

C’est peu dire qu’en participant à l’un de ces multiples débats sur l’actualité sur CNews  (22/11/17),  Eric Piolle a littéralement explosé en vol (1) devant tous les participants. Jamais plus clairement ne sont apparus aussi évidents à la fois le vide de la pensée et son renoncement calamiteux face à la montée du communautarisme.

« ON MET LA NATION COMME UN DRAPEAU INCANTATOIRE »

« On ne peut pas brandir les valeurs de liberté, égalité, fraternité » a t il notamment déclaré « si elles ne sont pas travaillées, si on ne regarde pas nos mémoires »… (suivez-mon regard).

D’ailleurs « si on veut nier nos appartenances, on nie notre identité, on met la Nation comme un drapeau incantatoire ». Alors qu’il ne s’agit évidemment de nier l’identité de personne, mais seulement que l’identité Nationale prime sur les autres quand on choisit la France.

Eric Piolle s’accommode d’ailleurs du fait « qu’après Charlie on ait du mal à embarquer sur liberté, égalité et fraternité ». Alors autant débarquer tout de suite. Un munichois du quotidien.

E.PLENEL l’AMI de T.RAMADAN SUR FONDS PUBLICS à GRENOBLE le 2 DÉCEMBRE 

Le même homme qui invite Edwy Plenel sur fonds publics le 2 décembre prochain après avoir fait parler Edgar Morin à l’hôtel de ville récemment  est dans la continuité de leurs accommodements de nouveaux « idiots utiles ».

Il défend un multiculturalisme exacerbé qui produit ce Grenoble apaisé que chacun a sous les yeux. La thèse est toujours la même : ce n’est pas à l’immigré de s’intégrer à la société d’accueil en adoptant ses valeurs et ses codes, mais à cette dernière de se transformer afin de s’adapter à ses mœurs, à ses croyances et à ses modes de vie.

UN DOCUMENT DE… 75 PAGES SUR LES DROITS DES ÉTRANGERS 

Peu importe que l’égalité homme/femme, le maintien de la religion dans un champ privé, la liberté du mariage… soient remis en cause par certains, il ne faut pas « brandir » nos valeurs. Ce serait choquant. Mais au contraire s’incliner devant l’instrumentalisation de la citoyenneté par les communautarismes qui formulent leurs revendications en termes de droit des minorités afin d’imposer leur loi.

D’ailleurs la municipalité publiait dans le DL (21/11/17)  un guide de…75 pages sur les « droits » des étrangers. Claude Coutaz avocat dont la clientèle des étrangers irréguliers est importante le présentait au titre de Conseiller Municipal (Verts/PG) comme si, déjà, ne se posait pas une question de conflit d’interêt ?

E.PIOLLE NE TENAIT PAS LA ROUTE SUR CNEWS 

Mais le faisant, avec cette méthode répétée de plaider le faux de la part de la municipalité, Claude Coutaz indiquait « qu’aujourd’hui il y a un concept selon lequel les étrangers n’ont que des devoirs envers la France »… On se demande ou, par quelle collectivité, par quelle association et avec quels moyens ce « concept » a été développé.  D’ailleurs au passage,  si les droits sont une réalité, les devoirs sont un concept.  C’est pourquoi il n’est pas évoqué par le guide…

Le malheureux Eric Piolle ne tenait pas la route sur C’News a rabâcher ce catéchisme en termes abscons. Il a été mis de côté.

UNE CAPITULATION EN RASE CAMPAGNE SUR LES EXIGENCES des COMMUNAUTÉS

En réalité il renonce au « vivre ensemble » qui exige un sentiment d’appartenance à la même collectivité et le partage d’une histoire et d’un idéal communs. L’anti racisme et la lutte contre les discriminations sont instrumentalisés par eux comme le paravent  d’une capitulation en rase campagne devant les exigences des communautés portées par des idéologies qui prétendent à un monopole total, absolu sur l’individu y compris dans la sphère publique.

Pascal PRAUD (CNEWS) à E.PIOLLE: « JE NE VOIS PAS LE RAPPORT AVEC LE SUJET… » 

Mais Eric Piolle cumule le cynisme électoral et l’absence de courage qu’il habille d’une vulgate héritée du marxisme : les véritables causes de tous nos maux sont au fond économiques. L’islamisme lui-même qui progresse au détriment d’un islam sécularisé, est un totalitarisme qui doit selon lui se dissoudre par le respect des différences et  les bons sentiments des (faux)  citoyens solidaires, derrière lesquels se cache l’extrême gauche.

Bien entendu Eric Piolle n’ose pas exprimer clairement sa pensée, ce qui rendait Pascal Praud perplexe puisqu’il redressera Eric Piolle  plusieurs fois : « ça c’était avant » ou «  je ne vois pas le rapport avec le sujet » ou pour être gentil: « c’est un peu compliqué »

Eric PIOLLE VEUT FAIRE DE GRENOBLE UN MINI LIBAN 

Mais à chacune de ses interventions les Grenoblois ont la confirmation qu’Eric Piolle s’accommoderait d’un Grenoble qui deviendrait  un mini-Liban. Une ville paupérisée, occupée par des populations séparées qui n’ont plus rien en commun et se battent pour prendre le pouvoir. A la fin Saad Hariri Premier Ministre est contraint de démissionner par une puissance étrangère.

A Grenoble l’aboutissement du chemin emprunté par Eric Piolle est la gestion de la ville par l’Etat.

(1) voir à 1mn10, 6mn30, 15mn20, 26mn 00

NB: Interrogé de savoir si l’interdiction des spectacles de Dieudonné  est justifiée par ses condamnations, Eric Piolle explique  « qu’on ne va pas condamner  car par définition les gens purgent une peine et après par définition on ne peut pas leur dire que c’est une peine indéfinie »… C’est donc bien seulement pour « trouble à l’ordre public » qu’il a essayé d’interdire son spectacle.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *