E.PLENEL à GRENOBLE : A.CARIGNON DEMANDE à E.PIOLLE d’ANNULER

Parc Paul MISTRAL: 6 ARBRES ABATTUS, MAIS LES TAGS SONT SAUVÉS
PISCINE Jean BRON : Les DERNIERS ARBRES ABATTUS

La tension monte alors qu’Eric Piolle (Verts/PG) s’obstine à maintenir sur fonds publics l’opération de Edwy Plenel et Mediapart le 2 décembre prochain à l’ancien Musée de Peinture de la place de Verdun.

L’immense majorité des éditorialistes a condamné l’assimilation de Charlie Hebdo à une guerre contre les musulmans. Cette thèse extrémiste défendue par Edwy Plenel dans un délire de plus en plus exacerbé aboutit a justifier les attentats contre les journalistes : dans une guerre on peut se défendre et on peut tuer.

UNE TRUMPÉRISATION INQUIÉTANTE du DÉBAT 

On imagine mal dans un tel contexte la ville de Grenoble mettre à disposition ses locaux pour que des agitateurs dangereux puissent développer leur prosélytisme. Cette trumpérisation du débat engagée par la municipalité est inquiétante.

Pour Alain Carignon « Eric Piolle devrait annuler la réunion du 2 décembre et la venue de E.Plenel (…)    Ce dernier assimile la guerre au terrorisme islamique à une guerre aux musulmans et de ce fait  justifie tous les meurtres dans une réthorique de procureur intolérant qui lui est coutumière »

« CETTE ESCALADE DANGEREUSE dans les EXCÉS FISSURE LA COHÉSION NATIONALE » 

Ajoutant : «Cette escalade dangereuse dans les excès fissure la cohésion de la Nation indispensable pour faire face à la menace. «Votre initiative est donc reçue comme une nouvelle provocation après l’exposition anti-police de la place de Verdun et heurte le fond de la culture de la ville Compagnon de la Libération, construite sur la résistance et la défense des libertés. 

« IL APPARTIENDRA AU PRÉFET de JUGER SI CETTE MANIFESTATION TROUBLE L’ORDRE PUBLIC » 

«Si vous voulez sauvegarder l’image de Grenoble et vraiment promouvoir une ville apaisée, le plus responsable serait d’y renoncer et de vous consacrer, ainsi que le fruit des impôts des Grenoblois, à faire face aux réels et graves problèmes de la ville. 

«Dans le cas contraire il appartiendra au Préfet de l’Isère de juger si cette manifestation est de nature à troubler l’ordre public. Il est déjà établi qu’elle trouble profondément l’idée qu’on peut se faire des valeurs fondamentales de la République» 

E.PIOLLE: « UNE RÉFLEXION AUTOUR DES  DÉFIS QUI TRAVERSENT LA PENSÉE HUMANISTE » (!) 

De son côté Eric Piolle a produit un communiqué totalement à coté du sujet expliquant que  « la Ville se réjouit » d’avoir été sollicitée (!) (….)  en vue d’organiser à Grenoble un événement gratuit, de ré­flexion et d’actualité, autour des défis qui traversent la pen­sée humaniste ».

« La pensée humaniste » d’Edwy Plenel s’exprime en effet parfaitement ! Eric Piolle ajoute  qu’ en cette pério­de  où notre pays traverse des tensions » il est particulièrement justifié d’inviter celui qui y contribue d’une façon qui heurte les démocrates et les défenseurs de la liberté contre le terrorisme: Edwy Plenel.

Décidément la municipalité Piolle s’enferme de plus en plus dans une impasse et un statut de minorité agissante au service de son idéologie. D’ici le 2 décembre les grenoblois vont faire entendre leur voix et se manifester afin d’empêcher que leur ville ne soit à nouveau salie par un discours de la honte. 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *