PISCINE Jean BRON : Les DERNIERS ARBRES ABATTUS

E.PLENEL à GRENOBLE : A.CARIGNON DEMANDE à E.PIOLLE d'ANNULER
"GRAND ORAL" et POLLUTION: "NON, M.PIOLLE LES COURBES NE SONT PAS FAUSSES..." (E.Akoun maitre de conf')

La piscine Jean Bron qui était autrefois ombragée et avait gardé le charme des anciens bassins ou l’on pouvait se rafraîchir dans l’eau et sous les arbres a été décapitée elle aussi. Avant l’été dernier c’étaient les arbres côté nord qui ont été abattus.

La municipalité Piolle a expliqué qu’ils avaient été mal sauvegardés pendant les travaux et ont donc du être abattus !

Maintenant c’est au tour du côté sud qui vient d’être totalement dégarni en bordure du square Silvrestri, lequel va être également nettoyé de la plupart de ses arbres pour loger les terrains de Basket.

Les grenoblois habitués des ombrages de la piscine Jean Bron les ont définitivement perdu. Et avec eux l’âme du lieu, son agrément et sa spécificité. La haine des arbres se poursuit.

Juste dans ce secteur géographique assez restreint, outre les arbres de la piscine Jean Bron et bientôt du square Silvestri, ceux de la rue Lesdiguières, ceux du Bd Gambetta entre Berriat et Alsace Lorraine pour créer un arrêt de Bus qui est fermé ont été rasés.

En compensation -si on ose dire- le secteur a droit à de forts reports de circulation dus à la fermeture des voies d’accès à Grenoble. Donc une forte augmentation de la pollution.

Moins d’abres, plus de voitures mais « tout va bien »  (E.Piolle) et « tout se passe comme prévu » ( Y.Mongaburu).

A quand un véritable observatoire qui mesurera la part d’oxygène dont la municipalité Rouge/Verts a privé les Grenoblois depuis qu’elle est élue ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *