Bd GALLIENI : E. PIOLLE (Verts/PG) ABAT les ARBRES et LAISSE les TAGs

POLLUTION et EMBOUTEILLAGES: la MUNICIPALITÉ NIE LES RÉALITÉS
GRAND ORAL de E.PIOLLE : DEMAIN LA FARCE ANNUELLE

Bd Gallieni, E. Piolle abat les arbres et laisse les tags, ça met en valeur le street « art » promu par Corinne Bernard

Pourquoi replanter l’arbre qui manquait déjà si on peut en abattre deux autres ? Pourquoi nettoyer les tags quand seuls les arbres dégradent le paysage ?

Chacun peut constater que la « ville en transition » se construit à ce niveau de vision basse, bien confortablement entre soi, de commissions en sous commissions avec les amis. La municipalité Piolle ne manque pas de têtes pensantes du XXIème siècle, toutes devraient avoir leur place dans les colloques internationaux les plus prestigieux.

Il y a la responsable du bavardage sur l’espace public (Lucille Lheureux, Verts/PG), le bouffon du Roi son Maître (Antoine Back, extrême gauche), la Ma Dalton du clan Ades qui bétonne plus vite que son ombre (Maryvonne Boileau, Verts/Ades), l’adjointe en formation permanente sur la culture (Corinne Bernard, Verts/Ades), et beaucoup d’autres. La liste est trop longue, que ceux qui ne sont pas cités nous excusent de ce manque impardonnable à leur égo.

>>> « VILLES EN TRANSITION »: PLACE GRE’NET A RÉVÉLÉ L’IMPOSTURE

UN MASSACRE DE ROUTINE

Et un massacre de plus, la routine au temps de Piolle (Verts/PG). Il s’ajoute à l’interminable liste de ses abattages. En croyant élire un maire, aucun grenoblois, même parmi ses partisans, n’avait réalisé qu’en fait un bûcheron s’installerait à la mairie. La liquidation du patrimoine arboré de la ville ne faisait pas partie de ses 120 engagements. Il n’en a tenu aucun, mais il impose ce qu’il n’avait jamais annoncé. Et pour cause : raser les arbres, couler du béton, fermer les accès au centre ville, augmenter la pollution. Que du bonheur.

OÙ VA L’ARGENT DES ARBRES ?

Ça se confirme de plus en plus : l’adjoint aux déficits Hakim Sabri (Verts/Ades), qui cumule avec la présidence de la compagnie de chauffage, rachèterait le bois pour le brûler. Le CO2 et les particules fines vont polluer l’air de Grenoble, mais où va l’argent des arbres ? Dans cette opacité, toutes les hypothèses sont permises et il n’est pas exclu que cette cagnotte serve  par exemple à Corinne Bernard (Verts/Ades) pour régler la facture du street « art ». La fresque anti police de Goin et toutes les autres ont eu besoin de financement, par l’argent des arbres ?

>>> JOURNÉES DU PATRIMOINE: CORINNE BERNARD (VERTS/ADES) A FAIT SA RENTRÉE

En tous cas, ce que les riverains du Bd Gallieni et les grenoblois voient chaque jour très clairement, c’est que l’argent des arbres ne sert pas à E. Piolle et C. Bernard pour nettoyer les tags. C’est tout l’inverse. Ils abattent les arbres, et ils laissent les tags, on ne voie plus que le street « art ».

LE QUARTIER AVAIT POURTANT DÉJÀ BIEN PAYÉ !

écologie ou escrologie ?

En abattant quatre grands peupliers en février, les Rouges/Verts avaient pourtant déjà mis le quartier à solide contribution. Ils viennent d’extraire les souches pour escamoter les traces du méfait.

Mais ça n’était pas assez ! Avec ce nouveau passage des tronçonneuses, le quartier voit son bilan passer à six grands arbres pour l’année. Et elle n’est pas finie.

Espérons au moins que quelques cure-dents seront plantés en vue de 2050, l’année radieuse que le phare de l’occident nous promet, celle où il y a aura de l’ombre à nouveau l’été sous les arbres à Grenoble.

>>> PIOLLE FAIT ENCORE QUATRE VICTIMES DE PLUS

IL FAUT DÉFENDRE LES PLATANES DE LA PETITE ESPLANADE !

Le pire est à venir après les 20 marronniers de la place Victor Hugo, les cerisiers du Japon à la gare, les platanes de la Caserne de Bonne, les géants du parc Soulage, la rue Lesdiguières, la rue Hébert, les tilleuls du Jardin de Ville, etc, etc.

C’est la bétonisation de la petite Esplanade avec le massacre annoncé de tous les arbres. E. Piolle et son clan ne sont pas propriétaires de Grenoble, il faut défendre les grands platanes de la petite Esplanade.

>>> ESPLANADE : LES GRENOBLOIS NE LAISSERONT PAS ABATTRE LES ARBRES

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *