PARC SOULAGE (QUARTIER BAJATIÈRE) : un 5ème GRAND ARBRE LIQUIDÉ !

SQUAT de le RUE des ALLIÉS : L'INCONSÉQUENCE MUNICIPALE PRODUIT UN AFFRONTEMENT
FERMETURE de GRENOBLE : le RECOURS de "GRENOBLE à COEUR" PAS ENCORE JUGÉ

 

Quand on n’aime pas, on ne compte pas. On parle des arbres de Grenoble et de la haine qui les frappe depuis que E. Piolle (Verts/PG) a massacré la place Victor Hugo. Parc Soulage, les mêmes habitants qui nous avaient signalé l’abattage de quatre grands arbres en février 2016 nous ont appris qu’un cinquième vient brutalement de subir le même sort.

Cet arbre, le plus grand du parc, nous l’avions photographié avec d’autres et pensions ironiser en disant « ceux là on les a photographiés avant qu’ils disparaissent aussi » (nous avons remis la photo avec la légende d’origine). C’est fait ! Si le pire n’est jamais certain, impossible de ne pas constater qu’il se vérifie souvent à Grenoble depuis que le sauvetage de la planète passe par la destruction méthodique de la ville. A moins qu’il s’agisse d’alimenter la compagnie de Chauffage que préside Hakim Sabri (Verts/Ades) grande consommatrice de bois?

>>> PIOLLE TRONÇONNE GRENOBLE : À LA BAJATIÈRE AUSSI

MAIS DE QUOI LES ARBRES DE GRENOBLE SONT ILS MALADES ?

On se demande comment un géant de cette taille, épargné il y a un an et demi pour sa bonne santé, a soudain nécessité de froidement passer à la tronçonneuse.

On se souvient du grotesque A. Back (extrême gauche), toujours prêt à asséner des contre-vérités tout en usant du conditionnel, qui avait déclaré au DL que « les 20 marronniers de la place Victor Hugo étaient malades, tous condamnés. Cela aurait pu devenir très dangereux. » Sauf qu’au même moment l’affichage municipal disait « dépérissants et fragiles mécaniquement ».

Alors, malades ? condamnés ? dépérissants ? fragiles ? dangereux ? On attend encore la réponse en passant avec inquiétude sous les quelques marronniers encore debout place Victor Hugo (pour combien de temps ?) qui pourraient eux aussi devenir très dangereux.

MAIS OÙ SONT LES CITOYENS INDÉPENDANTS ?

Evidemment, les CCI (Conseils « Citoyens Indépendants » financés par E. Piolle) restent muets sur les massacres à la tronçonneuse. Ils détournent pudiquement les yeux et regardent ailleurs. Il faut aussi reconnaitre qu’ils ont de bien plus hautes priorités à traiter : transformer l’Orangerie en garage à vélos, lâchement baver sur la police place de Verdun, légaliser le haschich, préparer la nouvelle question qui ne dérange pas pour le prochain conseil municipal.

>>> PLACE DE VERDUN : LE SCANDALE DE L’EXPOSITION ANTI POLICE D’E.PIOLLE

IL FAUT DÉFENDRE LA PETITE ESPLANADE !

Le pire est à venir après les marronniers de la place Victor Hugo, les cerisiers du Japon à la gare, les platanes de la Caserne de Bonne, les géants du parc Soulage, la rue Lesdiguières, etc, etc. C’est la bétonisation de la petite Esplanade avec le massacre annoncé de tous les grands platanes.

E . Piolle et son clan ne sont pas propriétaires de Grenoble, il faut défendre les grands platanes de la petite Esplanade.

>> ESPLANADE : LES GRENOBLOIS NE LAISSERONT PAS ABATTRE LES ARBRES

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *