« COMMUNS MÉTROPOLITAINS » : ESCROQUERIE POLITIQUE en BANDE ORGANISÉE

RUE HÉBERT: Les ARBRES VONT ÊTRE ABATTUS
FOCH/AIGLE/LIBÉRATION : AVEC E.MARTIN (Verts/PG) la DÉLINQUANCE EST PROTÉGÉE

«Une escroquerie en ban­de organisée « ont dénoncé les «communs métropolitains» en parlant de la politique du logement d’Emmanuel Macron.

Ce petit groupe de gauche et Verts/Ades de l’agglomération constitue une énième tentative d’obscurcir le débat grenoblois en prétendant l’élargir. Il est drivé par Maryvonne Boileau (Verts/Ades)  qui est aux affaires locales pratiquement sans discontinuer depuis 30 ans dont 16 comme élue à des responsabilités clefs : Présidente de l’OPHLM sous Destot (PS) et Présidente de Grenoble Habitat, responsable de la politique de la ville sous Piolle (Verts/PG).

M.BOILEAU (Verts/Ades) BIEN PLACÉE POUR DONNER des LEÇONS SUR LE LOGEMENT ! 

Donc bien placée pour donner des leçons en particulier sur le logement compte tenu de la réussite incontestable de la politique conduite dans les quartiers depuis 20 ans!  C’est pourquoi les «communs métropolitains «  avaient invité récemment Yann Brossat l’adjoint (PCF) au logement de la ville de Paris, venue dont Eve Moulinier a rendu compte dans le DL (14/10/17)

LES COMMUNS MÉTROPOLITAINS RECYCLENT  du DESTOT 

Le groupe comprend Céline Deslattes ex Adjointe de M.Destot également qui est donc comptable de l’excellent bilan de la municipalité précédente que E.Piolle et M.Boileau ont cloué au pilori parce que Grenoble est au bord de la mise sous tutelle et que le dernier budget Destot était un faux. Ça n’empêche pas de recycler les Hollandais en les présentant comme le summum de la modernité.

R.SULLI (PCF) AU BILAN ACCABLANT à ÉCHIROLLES 

Il compte aussi Nicolas Kadra qui a été le candidat des Rouge/Verts aux dernières législatives ( battu par le candidat Mélenchon) dans la 1 ère circonscription et Renzo Sulli le Maire (PCF) d’Echirolles , Vice Président de la Métro responsable de la politique de la ville (!) dans la coalition PS/PC/Verts : son parti gère la commune depuis 1945 et ici aussi la réussite est éclatante ! Paupérisation de la population,délinquance violente non maîtrisée, bétonnisation à outrance toutes les caractéristiques d’une ville au bord de l’explosion.

L’APPARATCHIK Y.MONGABURU (Verts/ades) EST de TOUS LES COUPS 

Bien entendu l’inévitable Yann Mongaburu (Verts/Ades) qui cumule la présidence du SMTC et la Vice Présidence de la Métro et se fait avec docilité la voix de son maitre figure dans l’opération. L’apparatchik est de tous les coups, y compris ceux qui tordent le cou à l’éthique minimale.

Notons que dans ce concert de « renouveau » manque Soukaina Larabi qui aura été la vedette du clan un court instant : utilisée au moment de sa trahison du PS et affichée comme la figure du renouveau aux élections législatives de juin (battue aussi) avec M.Boileau en suppléante pour montrer la solidarité du clan.

Soukaina LARABI (ex PIOLLE) JETÉE AUX ORTIES 

Elle a été la candidate le temps d’un été au sénatoriales avant d’être jetée aux orties pour s’être alliée à Gaël Roustan le directeur de cabinet que E. Piolle a limogé, marqué depuis en Piolland au fer rouge de la  disqualification. Il ne fait pas bon l’approcher. Exit Soukaina.

Mais Maryvonne Boileau voudrait réitérer au plan politique la fausseté des opérations «citoyens «  afin de préparer les municipales : il va être en effet difficile d’affirmer que les «réseaux citoyens «  ont existé même si le service de com’ municipale actualise leur site de temps en temps.

G.TUSCHER (ex PIOLLE REPENTI) A LEVÉ LE VOILE SUR le NOMBRE d’ ÉLUS VERTS/ADES 

Depuis la révélation au Conseil Municipal par Guy Tuscher, ex Piolle repenti, membre de sa liste, que 15 membres de la majorité municipale au moins appartiennent au clan des Verts/Ades -le clan Avrillier- on a bien compris, si on compte les membres du parti de Gauche et autres groupuscules qu’il ne reste pas grand chose aux «citoyens».

LES HABITANTS ATTENDENT des RÉSULTATS de 20 ans de leur  POLITIQUE …

Les «communs métropolitains » sont donc bien, eux, une escroquerie politique en bande organisée. Tous aux responsabilités, dans des domaines clefs de la ville et de l’agglomération, les habitants n’attendent pas d’eux qu’ils s’ingénient à monter des coups politiques pour montrer un bon profil à chaque élection.

Mais qu’ils prennent à bras le corps les problèmes dont ils ont la charge depuis si longtemps dans l’agglomération.

… EN BAISSE de la PAUVRETÉ, du CHÔMAGE, de la DÉLINQUANCE 

S’agissant du « modèle du logement social » qu’ils prétendent incarner ces élus qui en sont responsables devraient annoncer  le nombre de personnes qu’ils ont sorti de la pauvreté en 20 ans, le nombre de locataires à qui ils ont permis de s’autonaumiser en devenant propriétaire, les courbes du chômage des jeunes qu’ils ont fait baisser, les chiffres de la délinquance en réduction comme les variations des taux de fréquentation et de réussite scolaire  dans les quartiers concernés.

LES FAUX MONNAYEURS SONT AU POUVOIR

Leur ramage et leur verbiage ne correspond aucunement à leur action et à leurs résultats. Les «communs métropolitains «reconstitutifs de la vieille union de la gauche dépassée sont aussi usés et faux monnayeurs que leur idéologie. De plus ils ont oublié un détail: ils sont au pouvoir.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *