Jacques WIART (Verts/PG) : 15 000 VOITURES/JOUR SE SONT ÉVAPORÉES

VILLE APAISÉE: La place de VERDUN NOUVEAU TERRAIN D'AFFRONTEMENTS
Les GRENOBLOIS DEMANDENT à C.FERRARI de MESURER les HAUSSES de POLLUTION

Entre Septembre 2016 et septembre 2017 en matière de circulation  « on constate une baisse de 1 % sur Joffre, une hausse de 4 % sur Foch, mais une baisse de 11 % sur Vallier » a expliqué sans rire Jacques Wiart un conseiller municipal (Verts/PG) aux habitants de Aigle/Foch/Libération réunis en assemblée générale.  (DL du 21/10/17)

On se demande ou vont les 4 % de véhicules supplémentaires du bd Foch ? En tout cas aucun sur joseph Vallier qui voit sa circulation réduite…

E.PIOLLE FAIT DISPARAITRE 15 000 VÉHICULES/JOUR 

Ainsi abracadabra, grâce à la geste Piollesque qui a déjà créé le désert,  15 000 véhicules/Jour qui empruntaient l’avenue Agutte Sembat – dont 10 000 qui se rendaient au centre ville- ont tout à coup disparu… de la circulation.

Et les 5000  qui transitaient  sont allé augmenter les bouchons de la rocade sud et de A 480. Ou bien leurs occupants ont pris l’hélicoptère. Ou sont tout  à coups restés chez eux. Etant en transit on ne peut pas imaginer qu’ils se soient reportées sur les transports en communs.

POURTANT LA POLLUTION AUGMENTÉ SUR CES VOIRIES

Il y a eu des raclements de gorge quand Jacques Wiart a lancé ces chiffres. Car ce n’est pas ce que constatent de visu les habitants des grands boulevards. Ni ne correspond- mais pas du tout – aux relevés de la pollution par Air Rhône-Alpes : alors que le nombre de véhicules baisse, la pollution augmenterait ?

A qui Eric Piolle pense t il faire croire à ces salades ?

L’ESSENTIEL des 10 000 VÉHICULES SE FAUFILENT RUE HOCHE et LESDIGUIÉRES 

Dans leur hypothèse l’essentiel des 10 000 véhicules qui se rendaient dans Grenoble par l’avenue Agutte Sembat se faufileraient rues Hoche et Lesdiguières, boulevard Gambetta ou les bouchons ont effectivement augmenté de manière exponentielle. Le discipliné fidèle à la méthode municipale,  Jacques Wiart s’est bien gardé de donner des chiffres de l’augmentation de la circulation sur ces voiries. Car il faudrait reconnaître aussi l’augmentation de la pollution.

Tous les étudiants en particulier attablés aux terrasses des brasseries du bd Gambetta , en face du Lycée Champollion,  ramassent particulièrement.

Y.MONGABURU (Verts/Ades) VOIT UNE BAISSE de 2 à 3% du TRAFIC 

En conférence de presse sur le centre ville pour expliquer que « tout va bien  » Yann Mongaburu (Verts/ades) annonçait, lui, aux côtés d’Eric Piolle  une baisse «du trafic routier de 2 à 3% depuis la mise en place du nouveau plan de circulation».

Si on s’attarde sur les données de Jacques Wiart -baisse du trafic sur les boulevards- et sur les chiffres de Y.Mongaburu on s’étonne d’une baisse générale du trafic de 2 à 3% : 15 000 voitures/jour qui disparaissent représentent seulement 2 à 3% du trafic ?

LE GRAND N’IMPORTE QUOI des ROUGE/VERTS GRENOBLOIS

Bref c’est le grand n’importe quoi chez les Rouge/Verts Grenoblois. Ils sortent des chiffres de déplacements de leur chapeau comme des lapins mais oublient qu’ils sont contradictoires avec ceux de la pollution. Ils citent certaines rues et pas d’autres.

Baisse globale du trafic certainement  puisque la vie économique du coeur de l’agglomération souffre considérablement. Mais reports considérables également qui engendrent bouchons et pollution. C’est tout le vivre ensemble, la fluidité et la mixité des déplacements qui sont remis en cause.

L’OPACITE EST COMPLÉTE sur L’EMPLOI, LA POLLUTION, L’ATTRACTIVITÉ  et L’IMAGE 

Face à cela la municipalité tergiverse, cite des chiffres contradictoires et partiels, oublie des rues pour en nommer d’autres, ne dit rien des conséquences économiques, sur l’emploi, l’environnement, l’attractivité et l’image de l’agglomération.  Sur tous ces points MM Mongaburu, Wiart et les autres, sous la férule d’Eric Piolle, ne publient aucun chiffre, aucun  % d’évolution. L’opacité est complète.

De ce fait le contrat de confiance est rompu avec les grenoblois qui vivent la réalité de la ville.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *