Les GRENOBLOIS DEMANDENT à C.FERRARI de MESURER les HAUSSES de POLLUTION

Jacques WIART (Verts/PG) : 15 000 VOITURES/JOUR SE SONT ÉVAPORÉES
ESPLANADE : V.FRISTOT (Verts/Ades) VEUT DÉPLACER INTERMARCHÉ pour BÉTONNER !

La lettre de Grenoble a C. Ferrari. Il sait maintenant quelles bricoles il faut rectifier.

Patatrac ! Le jour même où C. Ferrari annonce par le DL que tout va bien après la fermeture du centre ville, les grenoblois apprennent la pollution record qui a été enregistrée dès les premiers jours (place Gre’net, 17/10/17). Elle n’a jamais cessé de monter depuis et ça continue au moment où vous lisez ces lignes.

C.FERRARI : TOUT VA BIEN, QUELQUES BRICOLES À RECTIFIER

Auto satisfait du récit au DL de ses vacances en Espagne (pourquoi pas à Nantes, ou Lyon, ou Bordeaux ?) et d’annoncer que tout va bien, grand seigneur C. Ferrari a reconnu que « Certes, il y a et il y aura encore des ajustements et des choses à rectifier » (DL, 17/10/17).

Le surlendemain, la lettre des grenoblois lui apprend qu’il parlait de l’augmentation de la pollution (place Gre’net, 19/10/17), en cerise sur le gâteau de la casse économique.

>>> CENTRE VILLE : « TOUT VA BIEN » POUR LA MUNICIPALITÉ

L’ADJOINT AUX DÉPLACEMENTS J. WIART (VERTS/PG) N’EST PLUS INQUIET

Tout va bien, pas besoin qu’on s’en fasse pour lui non plus. C’est le même jour qu’il a dit tranquillement à la réunion du quartier Foch-Aigle-Libération qu’après avoir ressenti une réelle inquiétude en avril, maintenant ça n’était plus le cas (DL, 21/10/17). Qu’il se sente apaisé, comme disent les escrologistes, est un signe encore plus inquiétant pour les habitants de ce quartier qui subit tous les jours le trafic supplémentaire détourné du centre ville.

COMPTAGE DES VOITURES, ATTENTION GROSSE ARNAQUE !

Les Rouges/Verts ont trouvé une nouvelle arnaque : ils comptent les passages de voitures au lieu de mesurer la pollution. Toujours cette même journée du 17 octobre, Jacques Wiart (Verts/PG) et le Président Mongaburu lui-même en personne (Verts/Ades) ont simultanément inauguré ce subterfuge, le premier en enfumant les habitants de Foch-Aigle-Libération, le deuxième en annonçant quelques voitures en moins par le DL (17/10/17). Patatrac, pas un mot sur la pollution mais voilà qu’elle s’impose au débat sans eux.

Compter les voitures est un faux indicateur bourré d’avantages. Le premier est que plus il y a d’embouteillages, moins le comptage des passages enregistre de voitures, plus on peut dire qu’elles disparaissent et prétendre que tout va bien ! Pas beau pour faire de l’escrologie ça ?

Autre gros avantage : le comptage est fait en toute indépendance par … la Métro elle même. Encore mieux, si on peut dire, plus les Rouges/Verts bourrent les esprits en remplissant les média de ce subterfuge, plus c’est de cette fausse question dont on parle, moins il reste de temps de cerveau disponible pour le vrai sujet, celui de la pollution.

LA LETTRE DES GRENOBLOIS À C. FERRARI, PRÉSIDENT DE LA MÉTROPIOLLE

C’est encore le collectif Grenoble à Cœur – avec les 25 organisations d’habitants et de commerçants qu’il regroupe, pourquoi ne s’appelle-t-il pas collectif Grenoble ? – qui a écrit à C. Ferrari et aux élus, jusqu’aux Députés et aux Sénateurs.

MORCEAUX CHOISIS :

Objet : Aggravation de la pollution atmosphérique à Grenoble, du fait de la fermeture à la circulation du Bd Agutte Sembat et de la rue de la République. […]

Notre proposition d’une vraie autoroute à vélos avait le triple avantage d’offrir une meilleure solution pour les cyclistes, de maintenir la fluidité du trafic automobile, d’avoir un très faible coût de réalisation, lequel aurait permis de porter l’effort financier sur des améliorations au bénéfice des piétons. Cela n’a pas été entendu. […]

>>> « GRENOBLE À COEUR »: UNE ALTERNATIVE À LA FERMETURE DE GRENOBLE

Nous vous écrivons deuxièmement pour demander qu’une campagne de mesures soit réalisée sur tous les axes de report de trafic, du sud de Grenoble jusqu’aux boulevards et petites rues du centre ville où se déversent les automobiles interdites de passage sur Agutte Sembat et République-Montorge. […]

Il y a urgence, la hausse de la pollution est permanente depuis la fermeture de Grenoble. Au lieu de baisser cet été, en deux mois le niveau a dépassé la fin d’année !

>>> FERMETURE DE GRENOBLE : RECORDS DE POLLUTION AU CŒUR DE MÉTROPIOLLE

LE CENTRE VILLE PLUS POLLUÉ QUE LES GRANDS BOULEVARDS

La majorité des habitants de Foch-Aigle-Libération n’a pas eu besoin des média pour apprendre que les mesures de la pollution prouvent sa constante augmentation depuis la fermeture de Grenoble (place Gre’net, 17/10/17). Il leur suffisait d’ouvrir leurs fenêtres. Mais savaient-ils que c’est certainement pire dans toutes les rues du centre ville touchées par les reports du trafic ?

Dans l’étude jointe à la lettre, Grenoble à Cœur révèle que « Une campagne de mesures réalisée en 2006 a montré un niveau de pollution supérieur à celui du Bd Foch en plusieurs emplacements de la zone extrêmement peuplée du centre-ville. ». C. Ferrari et E. Piolle sont-ils coupables d’ignorance de ce rapport d’Air Rhône Alpes, ou sont ils coupables de l’avoir passé sous silence pour encore augmenter le trafic dans les rues où se reportent les voitures ?

LE CAVE SE REBIFFE CONTRE PIOLLE

C.Ferrari et Eric Piolle nous jouent un remake local médiocre du cave se rebiffe de Michel Audiard

De plus en plus, à force d’être le larbin du Grand Timonier du XXIème siècle, C. Ferrari (PS) se retrouve être celui qu’on montre du doigt à la place de son Maître Vert/PG.

C’est la double peine, la triple même car il s’en prend une de son Maître dès qu’il tente de sortir de son trou en relevant la tête.

>>> C.FERRARI (PS) : « LE CAVE SE REBIFFE » CONTRE E.PIOLLE (VERTS/PG)

L’absence de campagne de mesures de la pollution, ni avant ni après la fermeture pour complètement noyer le poisson, est une décision dont tout le monde voit bien où elle a été vraiment prise. Car est ce de la fermeture du centre ville de Pont-de-Claix dont il s’agit ? Qui est le maire de la ville au service duquel le Président de la « Métropiolle » a refusé l’étude d’impact ?

Ferrari va-t-il encore se rebiffer contre Piolle ? Va-t-il monter sur ses ergots pour lui dire de rendre lui-même des comptes à Grenoble qui réclame «une campagne de mesures de la pollution sur tous les axes de report de trafic, du sud de Grenoble jusqu’aux boulevards et petites rues du centre ville où se déversent les automobiles interdites de passage sur Agutte Sembat et République-Montorge. »?

Pendant que ces deux là sont occupés à leurs chicayas, tous les jours c’est Grenoble qui souffre, jour après jour ce sont les grenoblois qui trinquent, les problèmes qui pourrissent sans solutions.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *