« PIÉTONISATION»: RUE AMPÈRE AUSSI, 2 FEUX PIÉTONS SUPPRIMÉS

LE SERVICE DE VOITURES ÉLECTRIQUES ABANDONNÉ AUSSI
DÉGRADATION du CENTRE VILLE: les GRENOBLOIS SE MOBILISENT avec Alain CARIGNON

 

C’est jusqu’en périphérie du centre ville que les piétons payent sa fermeture ! La priorité aux voitures sur les piétons pour pallier aux reports de trafic, voilà la discrète tactique de E. Piolle, du centre ville jusqu’à la rue Ampère. Le boulevard Agutte Sembat est un désert permanent et la fermeture de la rue de la République a transformé l’hyper centre en cul de sac.

>>> GRENOBLE, JEUDI À 8H30 : LE DÉSERT DE E. PIOLLE

Mais qu’importe, pas question de renoncer, il n’y a pas de prix à payer assez fort pour le Grand Œuvre de Kim Eric Piolle ! Tout doit y passer: pour les automobilistes les embouteillages, pour les riverains et les usagers la pollution, pour les cyclistes beaucoup plus de danger sur le Bd Gambetta qu’il n’y en a jamais eu Bd Agutte Sembat, pour les commerçants et les professions libérales la fuite de la clientèle, pour les piétons la suppression des feux de traversée.

D’ABORD LA LANGUE DE BOIS …

On aura tout entendu et surtout n’importe quoi pour fermer le centre ville. Avec C. Ferrari (PS) qui ne comprend pas lui-même ce qu’il dit, il n’est pas le seul, c’était pour « renforcer les espaces de vie sociale, inventer la ville post Cop21, où il ne s’agit pas de réfléchir en termes de modes de déplacement mais de facilité d’usages » (place Gre Net, 25/01/2016).

>>> CHRISTOPHE FERRARI (PS) A NOUVEAU RIDICULISÉ

Avec L. Bustos (PS), Vice-Président improvisateur en infrastructures routières (2800 €/mois quand même), «  la personne âgée qui a des difficultés à circuler et qui doit faire ses courses doit peut-être pouvoir faire appel à un vélo-taxi » (Gre Mag, 28/2/17). On comprend qu’après des années à pousser la chansonnette dans des salles improbables, être bien au chaud à la Métro soit pour lui un gros soulagement, mais là quand même  …

>>> LE CHANTEUR L. BUSTOS (PS) : UN CACHET DE 180 000 € ?

… ET PUIS LA GUEULE DE BOIS

Suppression des feux de traversée piétonne pour faire passer plus de voitures, voilà ce que cachaient ces discours creux, ces déclarations pompeuses ou ridicules. Rue Ampère, la sécurité des piétons est désormais assurée par des panneaux publicitaires pour la Métropole apaisée.

C’est la gueule de bois pour les écologistes sincères qui ont cru que le Bien était en marche, que Grenoble serait l’Avant Poste du Futur de l’Humanité enfin éclairée par E. Piolle, C. Ferrari (PS), L. Bustos (PS).

« PIÉTONISATION » ANTI PIÉTONS : COURS BERRIAT AUSSI !

LES BOBOS DU CENTRE VILLE … ET LES GRENOBLOIS DE 2ÈME ZONE

Place Grenette où les voitures roulaient au pas sans qu’il n’y ait jamais eu d’accidents, il fallait supprimer les voitures, elles étaient très dangereuses pour les bobos du centre ville. Ces égards de première classe pour la population qu’il chérit (il en fait partie …), E. Piolle ne les a pas pour les grenoblois de la périphérie du centre ville.

Qu’importe que la rue Ampère soit une longue ligne droite où les voitures ont tendance à rouler vite, on supprime les feux piétons. Le trafic y était déjà fréquemment saturé ? Qu’importe, il faut des itinéraires bis pour les voitures bloquées au centre ville. Avec les reports de circulation du centre ville les embouteillages et la pollution sont décuplés ? Pas de problème, il suffit de sacrifier les piétons.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *