LE CHANTEUR L.BUSTOS (PS) : UN CACHET de 180 000 € ?

Place Gre'Net: "VIOLENCES: Alain CARIGNON EXHORTE le MAIRE de GRENOBLE à AGIR "
Jérôme SAFAR RÉVÉLE les RÉGLEMENTS de COMPTES DESTOT/FIORASO (PS)

 

Pendant la campagne des élections législatives, Ludovic Bustos Vice Président (PS) de la Métro  est allé chanter au kiosque du jardin de ville en faveur des candidats d’Eric Piolle, Soukaïna Larabi, Maryvonne Boileau et Nicolas Kada qui se présentaient contre les candidats de son propre parti,  dont Michel Destot qu’il poignardait ainsi sans état d’âme. C’était le temps de la fête.

L.BUSTOS (PS) EST PRIMO-DÉPENDANT de la MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG) 

Ludovic Bustos est primo-dépendant de la majorité municipale grenobloise, une sorte de sous Christophe Ferrari -c’est dire-  puisque celle-ci lui a accordé une Vice Présidence (2 800 €/mois quand même) à la voirie. Officiellement c’est lui qui ferme Grenoble mais il applique évidemment des décisions qui ne sont pas de lui. C’est le Maire de … Poisat qui porte le chapeau des  travaux de l’avenue Agutte Sembat et crée le désert voulu par E.Piolle. Il obtient ainsi le droit de poser sur la photos de temps en temps aux côtés de E.Piolle, Y.Mongaburu et quelques sommités locales. Mais un peu en arrière. A Poisat ça vous fait un homme.

LES CONTRIBUABLES GRENOBLOIS FINANCERAIENT des TRAVAUX à POISAT ? 

On ne sait pas si il y a cause à effets, mais, étrangement, dans les projets de budgets participatifs (!) grenoblois actuellement présentés, il en est un qui concerne la commune de… Poisat. Un réaménagement d’un terrain qui regroupe 50 jardiniers permettant d’en accueillir un plus grand nombre pour un coût de 180 000 € ! La justification est certainement  qu’ainsi des grenoblois pourraient en profiter. Mais on n’avait jamais vu une commune réaliser des travaux sur le territoire d’une autre commune aux dépens de ses contribuables ! Est-ce légal ?  Grenoble est si riche qu’elle peut subventionner les autres communes ?

UN CACHET ÉLEVÉ POUR 3 CHANSONS…

De plus à notre connaissance chaque fois que des Poisatiers bénéficient d’infrastructures grenobloises la commune voisine n’est pas appelée à participer financièrement.  Il s’agirait d’un nouvel et étonnant arrangement entre amis que cela ne nous surprendrait  pas. On sait en tout cas que les « budgets participatifs » sont souvent d’initiative municipale. Le chanteur du jardin de ville qui n’a pas laissé un souvenir impérissable -puisque tous les candidats de Piolle ont été battus-  serait alors l’un des chanteurs Français au cachet les plus élevés pour 2 ou 3 chansons….

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *