LA MÉTRO PASSE à 20 VICE PRÉSIDENTS et F.HUGELÉ (PS) ÉJECTÉ

EXPLOSION de la DÉLINQUANCE : 23 VOITURES INCENDIÉES EN 7 JOURS
SQUARE TROCADÉRO : INTERDIT AUX FAMILLES

 

La bureaucratie qui paralyse le fonctionnement de la Métro et que tout le monde reconnait -même son président- ne va pas être améliorée par l’augmentation du nombre de Vice-Présidents qui passe à 20 ! A 2800 €/mois par poste ça commence à faire une armée mexicaine.

Guy Jullien, chargé de l’artisanat, du commerce et des petites et moyennes entre­prises  zélé serviteur du discours Piollesque selon lequel le commerce grenoblois va bien -ou pas plus mal qu’à Vizille- est récompensé par les Rouge/Verts : il a droit à sa carotte de Vice Président. Ça ne va pas améliorer l’économie de l’agglomération compte tenu qu’il est seulement choisi pour sa capacité à répéter un discours hors de la réalité.

F.MÉGEVAND (Ext gauche) RÉCOMPENSÉE POUR AVOIR DÉFENDU LE MATRAQUAGE des SENIORS

Bien entendu Francie Mégevand (extrême gauche) qui a fait d’Eybens la base arrière des Rouge/Verts grenoblois et a accepté de faire barrage de sa personne pour défendre le matraquage des personnes âgées de plus de 75 ans (ils doivent payer 100 € de plus leur abonnement transport !) méritait aussi la reconnaissance du clan.  Elle a dit n’importe quoi pour défendre cette mesure ce qui prouve son sens de la discipline. Elle devient donc vice présidente chargée de deux secteurs sur lesquels la Métro n’a pas compétence : la culture et l’éducation. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse de l’indemnité.

F.MÉGEVAND LA PLUS MAL ÉLUE PAR LA MAJORITÉ de la MÉTRO 

A noter quand même que sa nomination qui devait passer par une élection interne a soulevé beaucoup de réticences au sein même de la majorité : elle n’a obtenu que 54 voix selon le DL sur les 122 votants de son camp. C’est dire si la main de fer qui s’abat sur la Métro est de plus en plus mal acceptée et la voix de son maître fatigue.

Y.BELLE (PS REPENTI) RETROUVE UNE INDEMNITÉ

Le troisième rongeait son frein depuis qu’il a été battu au Conseil Départemental et ne peut plus cumuler les fonctions : Yannick Belle (PS repenti) retrouve une indemnité au titre de Vice Président chargé du sport et… de la lutte contre les discriminations. La chanson est connue. Ça aussi ça ne mange pas de pain au moment ou la Métro conduit des campagnes indignes qui soulèvent le coeur : il fallait un vice président pour arrêter les campagnes sexistes !

F.HUGELÉ (PS OPPORTUNISTE) SOMMÉ de DÉMISSIONNER …

Mais cela ajoute « seulement » deux Vice Présidents car Fabrice Hugelé ( PS opportuniste et racontar ) a été sommé de démissionner de son poste rutilant ou il a fait preuve d’une remarquable efficacité (!) : l’attractivité du territoire. Malgré sa chanson permanente à la gloire des brillants résultats des Rouge/verts grenoblois il n’a pas pu tenir. Pourtant il en a rajouté en toute circonstance, cherchant à faire encore mieux que ses maitres. Mais  après avoir demandé l’investiture du PS (tendance Hamon) pour les législatives il s’est tourné vers Macron au moment ou le vent faisait de même. Malheureusement pour lui, il n’a pas réussi.

… MAIS CONSERVE SON EMPLOI à la SEMITAG 

L’extrême gauche grenobloise ne pouvait pas accepter de siéger dans un exécutif aux côtés d’un Macroniste. Même exécutant discipliné. Exit Fabrice Hugelé qui perd son indemnité (2800 €) mais demeure pour l’instant salarié partiellement à la Semitag abrité par JP Trovero, ce Président (PCF), Maire de Fontaine,  spécialiste de la bonne gestion…

Voilà « l’attelage » -la formule est de Jérôme Safar PS- qui préside aux destinées de la Métro et explique la qualité de son fonctionnement, la clarté et la rapidité de ses décisions, la justesse de ses campagnes publicitaires qui se multiplient et se chevauchent les unes les autres. Ça ne va pas s’améliorer.

MJ SALAT (PS CANAL  HISTORIQUE) « OPPOSANTE » à PIOLLE CONFORTÉE à UNE VICE PRÉSIDENCE avec PIOLLE 

Précisons pour être complets que Marie-Jo Salat (PS) qui se dit opposante à Eric Piolle au conseil Municipal de Grenoble ou elle siège, vient de se voir confortée à une Vice Présidence de la Métro ou elle participe à l’exécutif avec les Rouge/Verts grenoblois. Elle a en charge  l’économie, l’industrie, le tourisme et l’attractivité du territoire, des domaines ou la majorité grenobloise conduit la politique que l’on voit. MJ Salat qui s’y oppose -si on croyait ses propos-  est chargée de l’appliquer.

C.KIRKYACHRIAN (Verts/Ades familial) VERROUILLE LE SYSTÈME

Ce redoublement de cohérence (!) ne devrait pas réduire le pouvoir de la bureaucratie qui s’est installée à la Métro et gouverne l’agglomération sans que les habitants et les élus ne puissent quoi que ce soit. Claire Kirkyacharian ( Verts/Ades) , mère des enfants de Raymond Avrillier a été placée comme Première Vice Présidente chargée du personnel, de l’administration générale afin de verrouiller le système. C’est fait. Plus personne ne comprend rien, ni ou ça se décide ce qui permet au groupuscule de tirer les ficelles. On vient d’ajouter à la délégation de C.Kirkyacharian la relation avec « les citoyens »: la boucle est bouclée.

Les  mêmes « citoyens » qui questionnent Piolle au Conseil municipal de savoir pourquoi on ne légalise pas plus vite le cannabis -la question que se posent en priorité tous les grenoblois- pourront passer en face à la Métro, demander de fermer un peu plus de rues à la circulation.

LE DL: « TOUS LES MAIRES VOUS LE DIRONT : TRAVAILLER AVEC LA MÉTRO, UNE VRAIE GALÈRE »

La Métro est devenu un bateau ivre. « Tous les maires vous le di­ront : travailler avec la Mé­tro, c’est une vraie galère, ça traîne toujours, on ne sait jamais à qui s’adresser et on n’est au courant de rien ! » a écrit le Dauphiné ( 21/9/17). Christophe Ferrari avouant découvrir ce que faisait la Métro sur sa commune. Yannick Ollivier Vice Président (PS) et Maire de St Martin le Vinoux se faisant imposer un pont à circulation alternée alors que l’assise du Pont permettait aux voitures de se croiser avec une piste cyclable de 3 mètres.

UNE BUREAUCRATIE QUI ÉTOUFFE LES INITIATIVES et NE PERMET PLUS LES CONTRÔLES

Ou encore les co-propriétaire d’un immeuble cossu de la rue Lesdiguières ont vu avec étonnement la Métro installer des services dans 200 M2 parmi les plus couteux de la ville. Bref une gabegie et une paperasserie qui étouffe toutes les initiatives et ne permet même plus les contrôles comme on l’a vu avec les deux campagnes de la Métro et du SMTC.

C.FERRARI (PS UTILITAIRE) PROMÈNE SES DISCOURS GONFLÉS de VIDE

C’est à la fois un bateau ivre et une machine folle. A sa tête Christophe Ferrari promène ses discours gonflés de vide, de commissions en colloques, pendant que dans la soute les Vice Présidents de la municipalité Grenobloise aux postes décisionnaires appliquent la politique d’Eric Piolle (C.Kirkyacharian au personnel,  K.Habfast aux équipements, Y.Mongaburu aux déplacements, C.Garnier au logement) secondés par G.Oudjaoudi (Verts) aux déchets, Jérôme Dutroncy (Verts) sur la pollution et maintenant Francie Megevand (ext gauche) sur l’école et la culture.

NI CAP, NI CHEF, NI BOUSSOLE AUTRE QUE L’IDÉOLOGIE de la DÉCROISSANCE 

L’agglomération grenobloise n’a ni cap, ni chef ni boussole autre que l’idéologie de la décroissance mise en oeuvre par la majorité grenobloise. Plutôt que l’accroissement des postes, l’exécutif aurait pu réfléchir à l’exécution de ses missions de base, à offrir des perspectives à nos concitoyens et à se donner enfin une existence et une image. A moins de 3 ans de la fin du mandat il serait temps.

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *